Aller au contenu principal
Blog
Blog

Comment l'alphabétisation des genres est-elle parvenue à responsabiliser les apprenants

Le "capital glamour" peut se révéler précieux en classe

EPALE gendered literacy

Ces dix dernières années, les changements politiques en Europe ont été rapides. Ils ont eu un impact sur les choix - ou non choix - des apprenants et des travailleurs, tant dans le domaine public que privé. Dans les secteurs de l'éducation, de la formation et de l'emploi, les apprenants, les enseignants et les salariés ont été confrontés à la valorisation de la compétition avant tout. Bien-sûr, la compétition est désormais tellement ancrée dans la culture contemporaine qu'elle s'impose comme une qualité indiscutable et absolue. Je le ressens au Royaume-Uni, mon pays de résidence, où la productivité prime sur la solidarité. La notion de "valeur" est ainsi entendue au sens économique du terme.

A la notion de « valeur » sont associées des idéologies dominantes qui autorisent certaines manières d'être, d'apprendre et de faire. Nous intériorisons ou nous nous approprions des modèles, des images et des mots issus des activités sociales auxquelles nous participons. Le genre, l'appartenance ethnique, la classe, la préférence sexuelle, l'âge, l'éducation font partie des aspects de l'identité et de la construction sociale. Ils affectent notre acquisition de la langue, de la lecture et de l'écriture. Plus généralement, ils déterminent le sens que nous donnons à notre vie, aux espaces où nous habitons et au monde qui nous entoure.  

Une étude portant sur l'alphabétisation de 16 adultes, fréquentant un institut d'éducation permanente dans le Nord-Ouest de l'Angleterre, a révélé que les compétences et savoirs du quotidien des apprenants issus de milieux populaires n'étaient pas reconnus, et ne pouvaient pas être utilisés en classe pour passer des examens. Inévitablement, les apprenants ne maîtrisant pas les compétences linguistiques "dominantes" requises étaient en situation d'échec ou considérés comme manquant d'intelligence.

Cependant, la recherche a mis au jour comment cette alphabétisation invisible et considérée comme inutile en classe, avait été récupérée et utilisée par les apprenants comme outils de résistance et de responsabilisation. Pour les femmes par exemple, le « capital glamour » et le « capital domestique » ont été utilisés pour retrouver confiance en soi

Le « capital glamour », qui inclut le maquillage et la façon de se vêtir, a offert aux apprenantes la possibilité de rencontrer quelqu'un, et de fonder un foyer loin des confins du domicile et de la famille de leur enfance. Le « capital domestique », acquis selon les pratiques utilisées durant l'enfance et la vie d'adulte, a été récupéré pour résister et comme pouvoir symbolique, pour contourner les emplois laborieux et intenses qui n'offrent aucune sécurité, et aller vers des emplois d'aide à la personne, qui valorisent les compétences domestiques, telles que le ménage et l'attention envers autrui.  Ceci a validé l'importance de leur « capital domestique et d'aide à la personne » dans le domaine public, et a donné lieu, en même temps, à une récompense économique, à la stabilité, et à l'estime de soi.

Qu'est-ce qui peut être fait ?

Nous devons basculer d'un modèle autonome d'alphabétisation étroit vers un modèle qui ne voit pas seulement l'alphabétisation comme des pratiques sociales liées à l'identité, à un discours et à une idéologie, mais qui relie ces systèmes de pouvoir au genre, à la classe, à l'appartenance ethnique et à d'autres connaissances intégrées, une sorte de cheminement puissant pour créer différentes manières d'apprendre, de comprendre, et de répondre au monde social.

Il est essentiel d'identifier ces expériences afin de les ajouter à la base de connaissances sur les pratiques de résistance inhérentes au genre et aux classes, afin qu'elles soient exploitées pour la communauté et l'autonomisation des femmes et de tous ceux qui aspirent à une société juste socialement[A2] . En effet, sans cet aspect critique et sa mise en application, le cycle de la domination et des inégalités sociales se reproduit et continue.

 

Le docteur Vicky Duckwoth est Maître de conférences, pour l'éducation tout au long de la vie à l'Université Edge Hill en Angleterre. Elle a acquis une expertise considérable en matière d'alphabétisation et d'éducation des adultes et elle est profondément engagée dans lutte contre les inégalités par des approches critiques et émancipatoires de l'éducation, développant la participation, l'inclusion et l'action communautaire. Elle se consacre également à la recherche avec un programme solide en termes de justice sociale. Vous pouvez accéder à ses recherches dans l'ouvrage « Learning Trajectories, Violence and Empowerment amongst Basic Skills Learners » lien externe ici et « Adult Literacy Policy and Practice : From Intrinsic Values to Intrumentalism » ici.


 [A1]Ici, j'espère que mon interprétation et traduction de "brought to" est correcte. "Brint to" pourvant être traduit par l'idée de "faire revenir qqun à lui", d'après les dictionnaires bilingues et unilingues. Il serait peut-être indiqué de demander plus d'explications à l'auteur si ma traduction était érronée.

 [A2]Ici, pardonnez-moi, je ne suis pas sûre de ma traduction. L'interprétation du morceau de phrase "of gendered and classes practices" et "for community and self-empowerment among women" reste ambigüe pour moi. "Self-empowerment" dans le sens de responsabilisation chez les femmes  ou autonomisaiton des femmes (il est vrai que les idées sont proches).

The past decade has been one of rapid policy change across Europe. This has impacted on learners’ and workers’ choices, or lack of choices, in the public and private domains. Within the education, training and employment sectors, learners, educators and employees have been subject to policies which promote and value competition above all else. Indeed, competitiveness has become so embedded in contemporary culture that it is positioned as an absolute and unquestioned virtue. This is certainly my experience here in the UK, where it can feel as though ‘values' have been replaced by 'value' in the economic sense, with an emphasis on productivity rather than solidarity.

Loaded in the notions of ‘values’ are dominant ideologies which authorise certain ways of being, knowing, and doing. We internalise or appropriate patterns, images and words from the social activities in which we partake. Gender, ethnicity, class, sexuality, age, education are among aspects of identity, social constructions (affecting our language and literacy acquisition), the way we make sense of ourselves, the spaces we inhabit and the wider world.   

The study of sixteen adult literacy learners attending a further education college in North West England, revealed that the rich ‘everyday’ literacies the working class children brought to school, and adults brought to further education afforded little recognition or value in that they could not be used in class to pass exams. This inevitably meant that learners, who were not proficient in the required dominant linguistic skills, were defined as failures or lacking in intelligence simply by virtue of the way they relate to and know the world.

Importantly, however, the research exposed how those literacies, that were invisible and rendered ‘useless’ in the classroom, were reclaimed and drawn upon by the learners as tools for resistance and empowerment. For the females, “glamour capital” and “domestic capital” were used in their home and work life.

Glamour capital, which included make-up and dressing up, offered the learners the possibility of meeting a partner and building a home away from the confines of their childhood home and family. On the other hand domestic capital, acquired in child and adulthood home practices, was drawn upon for resistance and symbolic power by resisting labour intensive jobs, which held no security, and moving into caring jobs, which places value on domestic skills such as cleaning and caring work.  This validated the importance of their domestic and caring capital in the public domain and with it brought economic reward, stability and self-worth.

What can be done?

We need to shift from a narrow autonomous model of literacy to one that not only views literacies as social practices connected to identity, discourse and ideology but links these systems of power to gender, class, ethnicity and other embodied knowledge as a powerful path to pull on different ways of knowing, understanding, and responding to the social world.

It is essential to recognise these experiences in order to add to the knowledge base of gendered and classed resistance practices, so that they may be harnessed for community and self‐empowerment among women and for all who seek a socially just society. Indeed, without this critical focus and application, the cycle of socially reproduced domination and inequality continues.

 

Dr Vicky Duckworth is a Senior Lecturer in Further Education at Edge Hill University in England. She has developed considerable expertise in Adult Literacy and Education and is deeply committed to challenging inequality through critical and emancipatory approaches to education, widening participation, inclusion, community action and engaging in research with a strong social justice agenda. You can find her research on 'Learning Trajectories, Violence and Empowerment amongst Basic Skills Learners' here and 'Adult Literacy Policy and Practice: From Intrinsic Values to Intrumentalism' here.

Interested in how adult learning can contribute to gender equality? Take part in our discussion here.
Login (1)

Vous souhaitez du contenu dans une autre langue?

Ce document est également disponible dans d'autres langues. Sélectionnez-en une ci-dessous.

Want to write a blog post ?

Don't hesitate to do so! Click the link below and start posting a new article!

Dernières discussions

Discussion EPALE : les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation tout au long de la vie

Dans le cadre de notre focus sur les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation, EPALE organise une discussion en ligne le 27 mai 2020.

Plus