chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

 
 

Blog

Exemples de bonnes pratiques lors de l'événement EPALE sur l'apprentissage des adultes par le numérique

09/05/2019
par Camille POIRAUD
Langue: FR
Document available also in: EN EL LV DE ET

/fr/file/sharing-best-practices-epale-digital-learningSharing best practices EPALE digital learning

Sharing best practices EPALE digital learning

 

Entre le 25 et le 28 février, EPALE a organisé un événement en ligne afin de collecter des exemples de bonnes pratiques dans le domaine de l'apprentissage des adultes par le numérique. Nous avons reçu de nombreuses contributions de la part d’un large éventail de professionnels de l’éducation et de la formation des adultes œuvrant dans plus de 20 pays européens. Cet événement a permis de recueillir des informations sur plus de 25 projets portant sur l'apprentissage numérique ainsi que de nombreuses suggestions de lectures complémentaires, sur et hors EPALE.

Dans cet article, nous présenterons les sujets, les outils, les programmes, les projets et les lectures partagés pendant l'événement.

 

Réflexions sur l'utilisation du numérique dans l'apprentissage

Les participants à l'événement ont soulevé un aspect intéressant de l'apprentissage numérique à l'époque actuelle, à savoir l'inclusion des groupes défavorisés, comme les adultes handicapés ou manquant de compétences de base. Par exemple, le numérique ne peut faciliter l'accès des apprenants handicapés aux centres d'apprentissage traditionnels que s'il est organisé de manière appropriée et que les enseignants et les formateurs possèdent les compétences numériques nécessaires. Ce type de matériel est également utilisé pour sensibiliser le public à la situation des personnes analphabètes en matière numérique, comme on peut le voir dans cette vidéo en slovène présentée par Nevenka Kocijančič de l'Institut slovène d'éducation des adultes et réalisée dans le cadre du projet Développement des compétences des adultes 2016-2022.

Rasa Pocevičienė du Siauliai State College, en Lituanie, a fait valoir que nous avons besoin d'autres compétences pour travailler efficacement avec les outils numériques. Elle a précisé que les TIC sont utiles, mais qu'elles ne sont pas un but en soi. Il est en effet plus important que nous apprenions à apprendre et que nous nous construisions une vie personnelle et professionnelle riche et pleine de sens. Cela exige une certaine capacité à s'adapter à un environnement en constante évolution et à réagir de façon constructive au flux constant de nouvelles informations.

Plusieurs commentaires et projets ont porté sur l'aspect intergénérationnel de l'apprentissage numérique. Par exemple, Merle Koik de la Bibliothèque centrale du comté de Voru, en Estonie, a mentionné le projet Egg Teaches Chicken (Les œufs enseignent aux poulets) qui encourage les enfants à enseigner aux personnes âgées à utiliser des téléphones intelligents et des tablettes. Dans ce contexte Tiina Tambaum de l'Université de Tallinn, en Estonie, a également parlé de sa recherche universitaire sur l'importance du tutorat.

Certains participants ont aussi souligné les aspects négatifs d’une utilisation excessive des nouvelles technologies ; dans un contexte d’augmentation des comportements addictifs aux TIC et aux médias sociaux chez les jeunes, ils ont insisté sur l’importance de trouver un équilibre avec les interactions en face à face.

Enfin, il a été constaté que de nombreux sites Web et outils numériques utilisent un langage complexe qui doit être simplifié.

 

Outils numériques et programmes d'apprentissage en ligne

De nombreux outils d'apprentissage numériques intéressants ont été mentionnés au cours de l'événement. Par exemple, Anna Grajewska a présenté Mój Trener («My Trainer»), une application mobile gratuite qui aide les formateurs à organiser les connaissances de leurs élèves en un seul endroit facilement accessible. Les enseignants peuvent ainsi envoyer du matériel directement à leurs apprenants à partir d'un seul panneau de contrôle, fixer des objectifs à leurs groupes et partager des listes de lecture ainsi que des citations pour élargir les connaissances des étudiants. L'application n'est actuellement disponible qu'en polonais, mais elle pourrait bientôt être traduite en anglais. Vous pouvez trouver plus d'informations sur l'application dans cet article de blog (disponible en polonais et en allemand). Une autre application utile a été partagée par Marcin Szeląg. Elle a été développée par le Brooklyn Museum à New York dans le but d'aider les visiteurs du musée à enrichir leurs connaissances lors des expositions.

Parmi les autres programmes mentionnés lors de l’événement, on compte :

  • Nedbox, un projet diffusé auprès de la communauté EPALE par Liesbeth De Paepe. Il s’agit d’une plateforme numérique visant à offrir aux apprenants adultes des possibilités de pratiquer le néerlandais langue seconde en ligne d'une manière amusante et non-académique.
  • Nos collègues d’EPALE Espagne ont aussi partagé deux sites Web particulièrement utiles : That's English (apprentissage de l'anglais en ligne pour les hispanophones) et Aula Mentor (cours en ligne pour adultes hispanophones).
  • L’Italienne Andrea Rabassini nous a parlé de La scuola con me (L'école avec moi), un site web proposant des contenus gratuits pour tous ceux qui souhaitent enseigner ou apprendre l'italien langue étrangère ou langue seconde.
  • Panagiota Polymeropoulou de l'Université Ouverte Hellénique, en Grèce, a partagé quelques informations à propos du projet Mu.SA : compétences essentielles pour les professionnels des musées (MOOC). Il vise à combler le fossé qui éloigne de plus en plus l’éducation et la formation formelles du monde du travail en raison de l’émergence de nouveaux rôles professionnels et de l’intégration rapide des TIC dans le secteur des musées. Mu.SA s'attaque directement à la pénurie de compétences numériques et transférables dans le secteur muséal. Ce MOOC est un cours flexible, dont le rythme peut être adapté aux besoins de chaque apprenant et nécessitant un engagement maximum de 10 heures par semaine. Il est organisé en modules qui permettent aux étudiants de développer un ensemble complet de compétences numériques et transférables nécessaires pour évoluer dans le domaine des musées.
  • Vicky Maratou parlé du MOOC pour l'apprentissage intergénérationnel Vieux et Jeunes : ensemble dans une approche intergénérationnelle — l'une des plus grandes réussites du projet Erasmus+ TOY PLUS: Together Old and Young — Practitioners Learning and Upscaling Skills. Ce cours en ligne sur l'organisation de l'apprentissage intergénérationnel s'adresse aux professionnels de l'aide sociale qui travaillent avec des personnes âgées, des praticiens et des bénévoles œuvrant dans des groupes communautaires, des bibliothèques et des musées ainsi qu’avec des spécialistes de l'éducation non formelle.
  • Karine Nicolay d'EPALE Belgique-Flandre a partagé Digitaal op stap, un site Web contenant du matériel didactique pour l'alphabétisation numérique.
  • Nos collègues d’EPALE Pays-Bas ont partagé cette vidéo en néerlandais traitant de NT1leren.nl, une méthode d'apprentissage mixte pour les apprenants de langue maternelle néerlandaise, ainsi que le site Web néerlandais Oefenen.nl, qui permet aux adultes de pratiquer et d’apprendre différentes compétences de base. L’une des méthodes utilisées consiste à utiliser l’application gratuite Samen leren (Apprendre ensemble) (voir la vidéo promotionnelle en néerlandais). 
  • Branislav Frk, concepteur de contenus d’apprentissage tchèque, a partagé le cours en ligne EPALE intitulé Lektorské minimum (Formateur minimum), qui s’adresse aux formateurs débutants ou inexpérimentés. L’objectif de ce cours n’est pas seulement d'aider les nouveaux formateurs, mais aussi de leur montrer comment tirer le meilleur parti d’EPALE. Il s’agit d’un cours vidéo facilement accessible utilisant une approche de microlearning. Un mois après son lancement, le cours comptait déjà 500 participants.

 

Projets

La communauté EPALE a partagé une multitude de projets réussis en matière d'apprentissage par le numérique. Nous les avons regroupés selon les thèmes suivants :

Fournir une infrastructure d'apprentissage numérique

  • Le Portugais Carlos Ribeiro nous a parlé du projet FabLabs. Il s’agit d’ateliers expérimentaux qui mettent à disposition un ensemble de machines et d'outils numériques permettant à quiconque de créer une variété de produits à petite échelle. Ces espaces peuvent jouer un rôle fondamental dans la valorisation et la diffusion des connaissances, en particulier celles liées aux nouvelles technologies numériques de production, ainsi que dans la consolidation des pratiques collaboratives, qui contribuent à répondre aux défis de nos sociétés.
  • L’ambassadeur EPALE lituanien Laima Lapiniene a partagé des informations sur le projet Family Digital Activity Hubs (carrefours d'activités numériques pour la famille) mis en place en Lituanie et en Lettonie. Dans le cadre de ce projet, des espaces DigiHubs spéciaux ont été créés dans quatre bibliothèques et équipés d'ordinateurs, d’écrans interactifs, d’imprimantes 3D, de robots Lego, de Kinect, d’équipements de réalité virtuelle et de vélos interactifs. Parallèlement aux équipements, des contenus éducatifs intéressants ont été élaborés, à l’image des visites guidées virtuelles et interactives à vélo, des jeux-questionnaires Kinect, des applications mobiles et des ateliers de programmation 3D.
  • Un autre projet lituanien couronné de succès a été partagé par Simona Gogelytė. Il s’agit du projet Connected Lithuania dont l’objectif principal est d’encourager et d’aider les citoyens lituaniens à acquérir des compétences numériques afin d’être en mesure d’utiliser Internet de manière efficace, sûre et responsable.

Autonomisation

  • Brikena Xhomaqi a parlé à la communauté EPALE de l'initiative Open your Eyes qui aide les adultes à s'attaquer à la désinformation en ligne. Le projet cible les apprenants et les éducateurs d'adultes et vise à améliorer leur culture numérique en leur fournissant des outils permettant d’identifier les fausses nouvelles et de lutter contre la diffusion de la désinformation en ligne. 
  • Nicki Panou a mentionné un autre groupe d’autonomisation. Il a été créé dans le cadre du projet ARGO (Alternative Therapeutic Program for Addicted Individuals), un programme thérapeutique alternatif pour les personnes confrontées à des problèmes d’addiction. Le groupe adopte une approche créative de l'enseignement des TIC et s'adresse aux individus qui se sont désengagés du processus d'apprentissage ou qui manquent de confiance quant à leur maîtrise des nouvelles technologies.
  • Le projet Erasmus+ DIGIT vise à stimuler les compétences numériques des apprenants adultes pour une utilisation responsable de l'identité en ligne. Il a déjà permis d’élaborer deux produits phares : un manifeste contenant des lignes directrices à destination des éducateurs d'adultes ainsi qu’une affiche de 20 conseils pour réfléchir à son empreinte numérique. Le programme de formation est en cours d'élaboration et sera testé cette année dans des projets pilotes qui se dérouleront dans les pays partenaires.
  • Le projet Easy-Easier porte sur la façon dont les élèves ayant un faible niveau en TIC ou en littératie peuvent évaluer leurs compétences. Les enseignants ou les conseillers pédagogiques peuvent également s'en servir pour planifier leur travail.
  • Le Bulgare Simeon Toptchiyski nous a également parlé du futur projet IDCAP Improve Digital Competence in Adult People (Améliorer la compétence numérique des adultes). Le projet porte sur trois des huit compétences clés (principalement la compétence numérique et par conséquent la compétence mathématique) ainsi que sur les compétences de base en science et technologie et en communication.
  • Le projet SAIL (Socially Inclusive ICT-based Adult Learning ou Apprentissage des adultes basé sur les TIC et l'inclusion sociale) vise à dégager des preuves scientifiques de la manière dont l'éducation des adultes soutenue par les TIC peut renforcer l'inclusion sociale de différents groupes d'adultes.
  • L’ambassadrice EPALE Julija Melnikova nous a parlé de l’initiative Stepup2technology. Ce projet Erasmus+ se concentre sur le renforcement des compétences TIC des éducateurs d'adultes dans leur contexte professionnel spécifique. Il aide ainsi les professionnels de l'apprentissage des adultes à développer les compétences nécessaires pour travailler dans de nouveaux environnements numériques, à inclure des stratégies basées sur les TIC (apprentissage en ligne, mixte) dans la salle de classe et à guider et soutenir les apprenants adultes dans leurs processus d'apprentissage.

Apprentissage intergénérationnel

  • James Callus a partagé des informations concernant les séances de codage familial à Malte. Ce projet s'est concentré sur l'utilisation créative de la tablette à l'école et a invité les parents/tuteurs ainsi que les enfants (âgés de 8 à 10 ans) à discuter de la façon dont ces dispositifs peuvent être utilisés dans les processus de pensée computationnelle.
  • Livija Mukane, de Lettonie, nous a parlé du projet SINDI (Social Inclusion through Digital literacy and Intergenerational learning ou Inclusion sociale par l'alphabétisation numérique et l'apprentissage intergénérationnel). L'objectif du projet est de promouvoir l'inclusion sociale et de favoriser la motivation des personnes âgées par des approches intégrées innovantes, telles que l'apprentissage intergénérationnel aux niveaux local, régional et international. Il vise également à accroître le niveau de compétences numériques des séniors en promouvant des techniques innovantes d'enseignement et en développant et diffusant des matériels et outils d’apprentissage utilisables dans d'autres pays européens.
  • Hakan Yandim, de Turquie, nous a parlé du projet My Mom Is Learnıng to Use the Computer (Maman apprend à se servir d’un ordinateur). Il vise à aider toutes les mères à utiliser efficacement l’ordinateur et Internet afin qu'elles puissent mieux contribuer à l'éducation de leurs enfants.

Migrants et réfugiés

  • L’Autrichien Filiz Keser Aschenberger  nous a parlé du projet LIB(e)RO, une plateforme d’apprentissage en ligne pour les bibliothécaires et les jeunes réfugiés. Il vise à créer une plateforme en ligne basée sur la participation des bibliothèques et des bibliothécaires afin de fournir aux réfugiés mineurs un espace sûr leur permettant d’apprendre la culture et la langue du pays hôte. Le projet cible les réfugiés mineurs menacés d'exclusion sociale, les bibliothécaires et les travailleurs sociaux.
  • Karin Olsen, responsable des politiques d'éducation au Danemark, a mentionné le projet numérique AgriWorker. Il s’agit d’un outil électronique conçu directement pour les travailleurs agricoles migrants. Cette application leur permet de s’informer sur les conditions de travail du secteur agricole dans le pays concerné, telles que les taux de rémunération ou les droits aux congés payés et les aide à mieux comprendre leur fiche de paie. Le travailleur agricole peut également se renseigner sur les possibilités d'apprentissage tout au long de la vie et acquérir des connaissances de base sur le pays d'accueil.

Diffusion

  • L’Italien Altheo Valentini a échangé des informations concernant le cours Digital Invasions – Using Social Media to Enhance Participation in Culture (Invasions numériques, utiliser les médias sociaux pour accroître la participation à la culture). Ce cours vise à diffuser les bonnes pratiques en matière de renforcement de la participation culturelle des jeunes et des adultes. Les participants apprennent ainsi à impliquer davantage leur principal groupe cible dans la valorisation numérique du patrimoine culturel local afin d'accroître le sentiment d'appartenance et les connaissances sur leur région.
  • Veronika Pflaum du Musée de Gorenjska, en Slovénie, nous a parlé du projet Digital Museum Practice in Adult Education (Pratique muséale numérique dans l'éducation des adultes). Il a pour objectif de développer les médias sociaux et le site web du musée afin d’en faire de véritables outils éducatifs à destination des adultes. Grâce à ce projet, le musée sera en mesure de s'adresser à un public plus large, d’instruire davantage de personnes et d'attirer de nouveaux groupes cibles d'adultes désireux de s'informer sur le patrimoine culturel.

Tutorat et formation des enseignants

  • Le cours Effective eTutoring in Online Platforms (Un tutorat électronique efficace pour les plateformes en ligne) vise à diffuser des stratégies centrées sur l’apprenant aux formateurs d'adultes n’ayant que peu ou pas d'expérience dans le domaine de la formation continue en ligne. Les participants utiliseront Moodle à titre d'exemple afin d’apprendre à élaborer un cours interactif et à améliorer l’expérience des apprenants adultes.
  • Le cours eFacilitation for the Inclusion of Disadvantaged Groups (Outils numériques pour l'inclusion des groupes défavorisés) s’adresse au personnel de l'éducation des adultes travaillant avec des groupes cibles vulnérables, tels que les personnes en situation de NEET (ne travaillant pas, ne suivant pas d’études ou de formation), les migrants, les personnes âgées et les chômeurs de longue durée. L'objectif principal de ce cours est de fournir aux éducateurs d'adultes les compétences techniques, opérationnelles et sociales nécessaires à l'autonomisation numérique des organisations à but non lucratif et de leur principal groupe cible.
  • Katrien Bernaerts, de Belgique, a partagé avec la communauté quelques informations concernant le projet Erasmus+ The Future Teacher 3.0 (L’enseignant 3.0 du futur), qui vise à préparer les enseignants à « l'éducation des adultes de demain ». Il se concentre principalement sur les compétences des enseignants en TIC et sur la façon dont ils peuvent les utiliser pour améliorer leurs cours.
  • Les enseignants et formateurs d'adultes de Flandre, en Belgique, peuvent recevoir une aide afin d’améliorer leurs compétences numériques de la part de Toll-net (pour Technology-supported lifelong learning ou La technologie au service de l'apprentissage tout au long de la vie).
  • Mahira Spiteri d'EPALE Malte nous a parlé du projet Breaking Barriers. Ce projet Erasmus+ à destination des adultes suivant des cours d'alphabétisation visait à combler le fossé observé entre le travail effectué en classe et le fonctionnement de la société. Il a notamment donné lieu à la création d’une boîte à outils pour les éducateurs d'adultes contenant des conseils et des stratégies pour l'enseignement de l'alphabétisation.

Innovation

  • L’ambassadeur EPALE Brian Caul nous a parlé du projet CAST4Innovation (Cultural Awareness Supporting Training for Innovation ou Sensibilisation culturelle au service de la formation à l’innovation). L'objectif est de concevoir une formation transnationale innovante et accréditée, à la fois en ligne et en face à face, permettant aux stagiaires de participer à la progression de l'offre de cours en matière de sensibilisation culturelle au Royaume-Uni, en Irlande et en Europe. Outre une exploration générique des éléments de la culture, de la diversité, de la xénophobie, du racisme, du sectarisme, de l'inclusion sociale et du développement des compétences civiques, les participants pourront opter pour des modules spécialisés sur l'utilisation de la musique, des arts, de la poésie, du sport et de la cuisine comme voies créatives d'égalité et de cohésion sociale.

 

Autres publications/lectures

Au cours de l'événement, la communauté EPALE a également partagé une série de publications et d'articles intéressants :

 

Connaissez-vous d'autres exemples de bonnes pratiques et de projets réussis dans le secteur de l'apprentissage numérique des adultes ? Faites-en part dans les commentaires ci-dessous !

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn
Refresh comments Enable auto refresh

Affichage 1 - 6 sur 6
  • Portrait de Andrea Metzger
    This collection of innovative ideas and projects shows that there are unlimited possibilities to improve adult education. It could also be used as a starting point for strategic partnerships between the different organizations to merge different approaches for even better outcomes.
  • Portrait de Liene Ušvile
    Piekrītu vairākkārt izskanējušam viedoklim rakstā, proti, ka digitālās pratības un informācijas komunikāciju tehnoloģiju prasmes pieaugušajiem ir būtisks priekšnosacījums, lai spētu pilnvērtīgi iekļauties mainīgajā vidē un rastu atbilstošākos risinājumus daudzās jomās. Taču līdz ar to izgaismojas arī citi, tikpat būtiski blakus aspekti - balanss ar prasmju apgūšanas nepieciešamību klātienē, sociālo atšķirību dēļ ierobežotu pieejamību šādu rīku apguvē un ieviešanā ikdienā, tādu speciālistu trūkums, kas ne tikai zinātu, bet arī prastu apmācīt tajās kvalitātēs un kompetencēs, kas katram nepieciešamas individuālai izaugsmei. Rakstā minēti vairāku pētījumu veiktie rezultāti, ieteikumi un praktiski piemēri, daloties pieredzē un zināšanās par pieaugušo digitālās pratības apmācību. Īpaši noderīgs man personīgi šķita materiālu apkopojums, kurā laiku pa laikam var ieskatīties pārdomām un iedvesmai, kā arī no kāda labās prakses piemēra precizēju, ka man kā praktizējošai skolotājai vēlamais digitālais rīks būtu tāds, kurā apkopotu katram skolēnam reālo prasmju apguves līmeni, plānoto izaugsmi un analīzi par mērķu sasniegšanu.
  • Portrait de Līga Jesineviča
    Ļoti interesants un vērtīgs raksts ar daudz un dažādiem labiem projektiem un digitālajām aplikācijām. Manu uzmanību piesaistīja Turcijas pārstāvja Hakana Jandima projekts "Mana mamma mācās strādāt ar datoru". Skolēnu vecākiem ir jāsaskarās ar e-klasi vai mykoob sistēmu, palaižot skolā savus bērnus. Vecākiem jābūt zinošiem par to lietošanu un izmantošanu ikdienas vajadzībām. Manā pieredzē mani vecāki neprata un neizmantoja e-klasi, neskatījās un nekontrolēja, kas tur tiek rakstīts. Studējot pedagoģiju un ejot praksē sākumskolā, novēroju, ka jaunā vecāku paaudze aktīvi izmanto digitālos resursus un pats galvenais ir ar labi attīstītu digitālo pratību, tāpēc nav nepieciešamība pēc pamatprasmju apguvi, bet gan lietderīgu izmantošanu bērna izglītošanā. 
  • Portrait de Guna Kokuma
    Vērtīgs raksts, bija interesanti uzzināt par daudzajām iespējām un projektiem, kā var izmantot digitālos mācību līdzekļus. Īpaši uzrunāja projekts "Atver acis", manuprāt, šim ir jābūt obligātam visiem pieaugušajiem un arī skolēniem. Mūsdienās informācija ir ļoti pieejama un daudz, tāpēc jo īpaši ir nepieciešamas zināšanas, prasmes un kritiskā domāšana, lai izsvērtu, kura ziņa ir īsta, kura nē. Tas būtu svarīgi, lai pieaugušie jau laicīgi atpazītu neīstās ziņas un neturpinātu ar tām dalīties, tādejādi vairojot neīstās ziņas.
  • Portrait de Mārīte Marta Vizbule
    Ļoti iepatikās  Anna Grajevska prezentētā lietotne Mój Trener (Mans treneris), uzsakatu, ka šāda veida lietotne būtu ļoti noderīga arī latviešu valodā, taču ir viens bet. Savās mācībās esmu saskārusies ar to, ka ne visi pasniedzēji pilnvērtīgi izmanto mums esošo online platformu. Manuprāt, ja lektori sāktu vairāk iedziļināties un izmantot digitalo izglītību, tad saskrasme starp lektoriem un studentiem varētu krasi uzlaboties.
  • Portrait de Elīna Birkāne
    Ļoti vērtīga informācija! 
    Strādājot ar pieaugušo  izglītības programmu digitalizāciju, saskāros ar šādām problēmām:
    1. pieaugušo digitālās prasmes ir ļoti atšķirīgos līmeņos, kas apgrūtina digitālo mācīšanos;
    2. pasniedzēji, kas labi pārzina savas mācību programmas, ne tik labi spēj lietot modernās tehnoloģijas;
    3. apmācāmajiem nav iespējas pietiekoši socializēties citam ar citu. 
    Pirmā problēma ļoti bieži attur cilvēkus no mācīšanās digitālajā vidē, bieži par attur no izglītības iegūšanas kopumā, tāpēc ir svarīgi veicināt apmācību. Starppaudžu mācīšanās būtu labs risinājums!

    Otro problēmu palīdz atrisināt dažādie skolotāju kursi, kas rakstā minēti. Arī trešā problēma risināma ar kompetentu pedagogu palīdzību. Socializēšanos var nodrošināt dažādos forumos mācību procesa ietvaros, piemēram, uzdodot par kādu tēmu aptaujāt kursa biedrus, analizēt un apkopot viedokļus vai tamlīdzīgi. Tāpat iespējams veidos videokonferences kā grupu konsultāciju nodarbības.