Blog
Blog

Partage des connaissances et échange de méthodes d’apprentissage à Malte

En tant que membre de l’Union européenne, l’Irlande a accès aux différents programmes de financement européen tels que Erasmus+, qui favorise notamment le développement et l’acquisition de nouvelles compétences professionnelles, tout en œuvrant à la construction d’une citoyenneté active. Chez AONTAS, les programmes de ce type nous permettent de soutenir et d’encourager nos membres à promouvoir et mettre en avant la formation professionnelle des adultes en Irlande. Pour nos membres, c’est également l’occasion d’apprendre de nos voisins européens et de faire le plein d’idées novatrices à exploiter de retour en Irlande.

En février 2018, Lindsey Liston du Family Resource Centre Southill Limerick, en Irlande, s’est rendue à Malte afin de rencontrer les acteurs clés du Ministère de l’Éducation et de l’Emploi, en charge de la mise en place d’un dispositif gratuit de garde d’enfant. Ce déplacement s’inscrit dans le cadre d’un projet Erasmus+ initié par AONTAS dans le but de soutenir le développement professionnel des praticiens de la formation d’adultes.

Lindsey Liston, Southill FRC

Lindsey Liston, originaire de Southill Limerick, collabore depuis dix ans avec le Family Ressource Centre (FRC) et divers groupes associatifs et éducatifs à Limerick. En février 2018, Lindsey a participé au projet Erasmus + Making an Impact at European Level, un projet financé par l’Union européenne et mis en place par AONTAS pour encourager le développement professionnel des formateurs d’adultes.

Dans le cadre de ce projet, et toujours dans le but de promouvoir les travaux du FRC Southill, Lindsey a rencontré les acteurs clés du Ministère maltais de l’Éducation et de l’Emploi, en charge de la mise en place d’un dispositif gratuit de garde d’enfant.

L’objet de cette visite était le partage des connaissances et l’échange de méthodes d’apprentissage, notamment en matière de littératie et de numératie, ainsi que sur des sujets variés tels que l’implication des parents dans la scolarité de leurs enfants, l’abandon scolaire prématuré et le dispositif gratuit de garde d’enfant instauré par le gouvernement maltais en 2014.

La littératie comme vecteur d’opportunité

Dès le début, j’étais très enthousiasmée à l’idée de rencontrer Christianne Fenech et ses collègues du Ministère de l’Éducation et de l’Emploi. J’ai pris connaissance d’un agenda particulièrement chargé grâce auquel j’ai pu, en quelques jours seulement, me familiariser avec tous les aspects du système éducatif maltais.

J’ai également fait la connaissance de nombreux responsables au sein de l’Agence nationale maltaise de littératie (the National Literacy Agency), où j’ai été instruite des différentes initiative originales et innovantes mises en œuvre en matière de développement et de promotion de la littératie et de la numératie. Ces initiatives s’appuient aussi bien sur des formations, des cours de soutien ou encore des programmes mis en place récemment, dans les écoles et les communautés plus larges.

Pendant mon séjour, j’ai remarqué que les enfants aperçus au parc ou en ville en train de lire un livre pouvaient recevoir des récompenses ou des primes. L’agence publie d’ailleurs des marque-pages pour promouvoir la lecture (d’après le slogan « anytime, anywhere », « n’importe où, n’importe quand »). Ils organisent également de nombreux événements et disposent d’un panel impressionnant de programmes et d’initiatives, allant des cours de lecture d’été aux ateliers d’écriture en famille. L’Irlande gagnerait à s’inspirer de ces différents projets afin d’élargir sa propre offre de programmes de promotion de la littératie.

 

La garde d’enfant gratuite ou comment rendre le travail rentable (« Making Work Pay »)

 

D’un point de vue irlandais, l’un des projets les plus intéressants découverts lors de cet échange est sans doute le dispositif gratuit de garde d’enfant mis en place par le gouvernement maltais en mai 2014. Le dispositif prévoit que tous les parents, actifs ou poursuivant des études, puissent bénéficier d’un service de garde d’enfant gratuit à l’initiative du gouvernement, afin de leur permettre de poursuivre leurs activités professionnelles ou leurs études.

Le dispositif a rencontré un véritable succès et le taux d’emploi a explosé. L’augmentation du revenu fiscal résultant de la croissance du taux d’emploi, additionnée à la baisse du recours à l’aide sociale, ont concouru à la rentabilité du dispositif. Notons que le dispositif présente tout de même un inconvénient, puisqu’il ne prévoit aucun soutien aux enfants nécessitant une intervention précoce, dont les parents sont au chômage et/ou ne peuvent pas poursuivre d’études à l’heure actuelle.

C’est bien sur ce thème que Malte et l’Irlande peuvent apprendre l’un de l’autre. En Irlande, nous savons accompagner les enfants ayant le plus besoin de soutien, notamment grâce à diverses subventions, mais nous avons peut-être négligé de « rendre le travail rentable », en l’absence d’un dispositif efficace de garde d’enfants qui viendrait soutenir les parents exerçant une activité professionnelle. La combinaison de nos approches respectives permettrait de combler les lacunes de chacun des deux systèmes tout en garantissant à tous un service de garde d’enfant qui soit à la fois efficace, abordable et de qualité. Mais c’est encore un autre sujet!

Les leçons à retenir de ce séjour

Dans l’ensemble, le séjour a été tant productif qu’instructif. Les connaissances que j’ai pu acquérir tout au long de cette expérience me permettront de consolider et de documenter mon travail actuel et futur au FRC de Southill. En plus d’avoir ouvert la voie à une future coopération bilatérale entre nos deux pays, le programme Erasmus+ a également attiré notre attention sur les domaines dans lesquels nous excellons, mais aussi sur ceux dans lesquels des efforts particuliers sont nécessaires.

En Irlande, comme dans la plupart des pays européens, nous avons tendance à nous concentrer sur ce qui ne fonctionne pas et perdons bien souvent de vue nos succès. Ce séjour a été l’occasion parfaite de se rafraîchir la mémoire et de se remémorer l’ensemble de nos succès, réalisations et avancées, notamment en matière de littératie et de numératie, et sur des thèmes tels que l’implication parentale dans la scolarité des enfants, l’intervention précoce auprès des familles en difficulté, la prévention et l’inégalité.

 

Login (3)

Vous souhaitez du contenu dans une autre langue?

Ce document est également disponible dans d'autres langues. Sélectionnez-en une ci-dessous.
Switch Language

Want to write a blog post ?

Don't hesitate to do so! Click the link below and start posting a new article!

Dernières discussions

Exemples de ressources pédagogiques pour les publics NEETs et Migrants

En préparation d'un stage d'observation en Italie, une équipe de professionnels de l'insertion socioprofessionnels en Wallonie présentent des outils pédagogiques de base accessibles et potentiellement transposables dans d'autres pays, pour accompagner les NEETs et les primo-arrivants

Plus

Discussion EPALE : les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation tout au long de la vie

Dans le cadre de notre focus sur les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation, EPALE organise une discussion en ligne le 27 mai 2020.

Plus