chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

 
 

Blog

Les bénévoles européens apprennent à construire leur avenir

18/07/2019
by Marion Fields
Langue: FR
Document available also in: EN

[Traduction (anglais-français) : EPALE France]

Le projet FutVol (Future Skills for Volunteering) a pour objectif de relever les défis du futur en matière de compétences dans le domaine du volontariat en Europe. Notre projet a associé des établissements d’enseignement, des organisations du secteur tertiaire et d’autres acteurs provenant de 10 pays différents (BG, FI, HU, IT, LV, PO, PT, RO, TK et UK), et s’est penché sur la question en concevant et en testant un nouveau concept de compétences destiné aux volontaires. Le concept «Votre avenir, vos bénévoles» (You Future, Your Volunteers) comprend un ensemble défini de compétences et d’activités d’apprentissage collégial et de prospective qui seront utiles aux futurs bénévoles.

La reconnaissance des compétences est devenue une question très importante dans le domaine du travail bénévole. Les volontaires et leurs managers sont conscients des besoins du secteur en termes de qualité et d’efficacité, mais également des opportunités que cela représente en matière de validation des acquis. Dans de nombreux pays participant au projet, les possibilités d’apprentissage non formel et informel offertes par le bénévolat sont essentielles, tout particulièrement du point de vue de l’employabilité des jeunes. Les activités proposées par notre modèle de compétences peuvent également aider les organisations à gérer leurs activités d’enseignement et de formation.

Les bénévoles européens apprennent à approfondir leurs futures compétences

D’un autre côté, la tendance générale à l’autonomisation dans le domaine du volontariat a déplacé la responsabilité en matière de développement personnel vers les bénévoles. Nous avons donc exploré et testé des moyens de les encourager à utiliser l’auto-évaluation pour identifier leurs forces et leurs faiblesses ainsi que les activités d’apprentissage collégial pour parler de leurs compétences et planifier leur développement personnel. Tout en gardant à l’esprit les différentes cultures de chaque organisation, nous avons appris que le processus d’apprentissage par les pairs devait se dérouler dans une atmosphère conviviale et incitant à la participation.

L’une des principales caractéristiques de ce modèle de compétences est notre modèle d’apprentissage par les pairs. Il associe différentes méthodologies telles que le Design Thinking, l’analyse SWOT (forces, faiblesses, opportunités, menaces) et le modèle STAR (situation, tâche, action, résultat) avec des ateliers spécifiques durant lesquels les bénévoles alternent l’auto-évaluation et les évaluations par leurs pairs afin de comprendre, développer et découvrir de nouvelles compétences, ou de mettre à profit celles qu’ils possèdent déjà.

Nous avons commencé par tester le modèle avec des bénévoles lors de la deuxième rencontre des partenaires du projet, puis avec un total de plus de 100 apprenants volontaires répartis dans 10 pays différents. Ils ont été guidés dans la découverte des 14 compétences essentielles pour leurs futures activités de bénévolat définies dans le cadre du projet (voir la liste ci-dessous) et invités à ajouter leurs propres compétences futures à la liste. Un des participants à l’un de ces ateliers a déclaré :

«J’ai testé le modèle d’apprentissage collégial avec d’autres volontaires et je l’ai trouvé très utile pour m’auto-évaluer et découvrir mes compétences d’une manière structurée. C’est un concept particulièrement intéressant, car il permet de partager des expériences et des points de vue avec nos pairs, de solliciter leurs commentaires et de progresser ensemble. Cela peut être un bon point de départ pour développer nos futures compétences et les faire reconnaître dans le secteur tertiaire. Nous avons également appris des méthodes telles que le Design Thinking, et nous les avons toutes trouvées très utiles», Chiara, bénévole FutVol venue d’Italie

Après l’élaboration et la mise en œuvre au cours de la période de test, l’efficacité de ces outils s’est confirmée tant pour les partenaires que pour les parties prenantes. Nos outils s’adressent aussi bien aux bénévoles qu’aux organisations du secteur tertiaire et à leurs employés. D’une part, il y a les éléments qui permettent la reconnaissance et la validation des futures compétences des volontaires, des outils faciles à utiliser dans des situations de recrutement professionnel, tels que le modèle STAR, qui est largement utilisé par le personnel des RH. D’autre part, il y a ceux qui aident les organisations à se projeter vers l’avenir et à gérer leurs besoins futurs en matière de compétences. Les partenaires du projet ont également appris à faciliter la validation en utilisant des outils aidant les bénévoles à identifier leurs compétences.

/da/file/dia1png-2dia1.png

 

LES 14 COMPÉTENCES

Les tests ont porté sur une proportion équilibrée de volontaires féminins et masculins, ainsi que sur une fourchette d’âge relativement large dans tous les pays partenaires, et les réactions ont été extrêmement positives. De plus les outils ont été testés aussi bien dans des exercices de groupe que dans des activités individuelles, ce qui a permis aux partenaires, d’une part d’acquérir des données sur leur capacité à développer les compétences des volontaires grâce à l’apprentissage collégial et, d’autre part, d’effectuer un bilan individuel des compétences en adoptant le point de vue d’un recruteur.
Pour accéder aux outils, visitez le
Site Web du projet.

Sabri Ben Rommane, Cooperazione Paesi Emergenti, Italie
Marion Fields, Sivis Study Centre, Finlande

 

Activités de prospective au service de l’apprentissage des adultes dans le secteur du volontariat ; les enseignements du projet Future Skills for Volunteering

Selon la European Foresight Platform, la prospective «est un processus systématique et participatif de collecte de renseignements sur l’avenir et d’élaboration d’une vision à moyen et long visant à faciliter les décisions actuelles, et à mobiliser et encourager les actions communes. Elle peut être envisagée comme un triangle mêlant trois paradigmes : ‘‘Penser l’avenir’’, “Débattre l’avenir” et “Façonner l’avenir”»

Pour façonner l’avenir, bénévoles et employés auront peut-être besoin d’un tout nouvel ensemble de compétences. Notre modèle prévisionnel fait partie d’un modèle de compétences plus large pour le volontariat du futur. Les informations relatives aux besoins ainsi recueillies peuvent donc être associées à l’apprentissage par les pairs et aux activités de reconnaissance des compétences qui seront nécessaires à l’avenir afin de garantir que les bénévoles et les organisations pourront continuer à développer les aptitudes qui les aideront à faire une différence.

L’idée de cet outil est que les organisations, qu’elles œuvrent ou non dans le domaine du volontariat, et leurs bénévoles puissent prêter une oreille attentive à la perception que les parties prenantes ont de l’avenir. Notre approche progressive guide les utilisateurs dans la définition des parties prenantes, la collection d’informations, l’analyse conjointe et la tenue d’un atelier de discussion permettant d’élaborer un plan. On y trouve des pistes pour recueillir des informations quant à la vision que les parties prenantes suivantes ont de l’avenir : les volontaires eux-mêmes, d’autres volontaires et l’organisation, les clients et les bénéficiaires, la communauté locale, la société.

/da/file/dia2png-0dia2.png

Ces informations peuvent être débattues ensemble grâce à une série de questions lors d’un atelier. Cela permet d’avoir une idée de ce qui doit être fait et comment. Nous avons également publié des recommandations sur la façon d’utiliser l’outil et d’animer des ateliers de prospective.

En plus des organismes bénévoles, nous avons également testé les outils auprès des jeunes, dans une école, et avons fait participer, entre autres, des bibliothécaires professionnels à nos ateliers de test. Nous sommes donc convaincus que cet outil peut être transféré dans de nombreux contextes et qu’il aidera à définir les besoins futurs, notamment du point de vue des compétences.
Pour accéder au modèle prévisionnel, visitez le
Site Web du projet.

Marion Fields, Sivis Study Centre, Finlande, coordinatrice du projet FutVol

 

Le projet Future Skills for Volunteering (FutVol; 2017-1-FI01-KA204-034696) a été financé par l’Agence nationale finlandaise pour l’éducation dans le cadre du programme Erasmus+.

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn