chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE - Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

Blog

Synthèse d’EPALE: approche thématique du mois de mai consacrée à la citoyenneté active

07/06/2017
par Simon BROEK
Langue: FR
Document available also in: EN HU PT LT DE IT PL ES CS

/fr/file/epale-summary-active-citizenshipEPALE summary Active Citizenship

EPALE summary Active Citizenship

 

Simon Broek, coordinateur thématique, réfléchit à l’approche d’EPALE pour le mois de mai dans le domaine de la citoyenneté active.

L’approche d’EPALE concernant la citoyenneté active a mis en évidence la manière dont la formation des adultes peut contribuer à la citoyenneté active au moment où c’est le plus nécessaire, ainsi que les défis qui y sont liés.

L’éducation à la citoyenneté constitue une étape importante vers l’instauration de sociétés saines. Elle permet aux individus d’en savoir plus sur la citoyenneté et les droits de l’homme et de comprendre les principes et les institutions de leur pays. L’éducation à la citoyenneté peut permettre aux apprenants de devenir des citoyens actifs. Elle les aide à exercer leur faculté de jugement, à avoir l’esprit critique, à développer un sens des responsabilités individuelles et communautaires et à s’impliquer dans leurs communautés locales et dans la démocratie, à tous les niveaux.

Dans cette synthèse mensuelle, je présente quelques blogs intéressants qui portent sur ce sujet.

 

Dans les sociétés en mutation, la citoyenneté active et la formation des adultes prennent de plus en plus d’importance

Dans son message de blog Promouvoir la tolérance et la compréhension – le rôle unique du secteur de la formation des adultes, Andrew McCoshan montre que la formation des adultes peut jouer un rôle important concernant la mise en œuvre de la Déclaration sur la promotion de l’éducation à la citoyenneté et aux valeurs communes de liberté, de tolérance et de non-discrimination. Des études indiquent que la formation des adultes peut être un levier pour augmenter le taux d’inclusion sociale chez les personnes vulnérables. Par exemple, les apprenants vulnérables améliorent leurs compétences linguistiques, semblent être plus actifs dans leur environnement proche, sont moins isolés et semblent prendre de l’assurance.

Le message de blog du professeur Pirkko Pitkänen et du docteur Amalia Sabiescu indique que la question de la citoyenneté active est très importante pour la légitimité de la gouvernance démocratique. Ceci parce qu’elle dépend de la mesure dans laquelle les individus s’approprient les structures et les pratiques démocratiques. Cependant, dans la pratique, les jeunes générations sont plus passives par rapport à l’engagement politique et social que les personnes plus âgées, du moins en ce qui concerne les modes de participation classiques. Plutôt qu’une participation sociale descendante, les personnes qui sont nées à l’ère du numérique peuvent préférer les groupes et les communautés virtuelles principalement organisés sous forme de réseaux de pairs au sein desquels les individus et leurs communautés peuvent devenir des forces qui façonnent le monde et des facteurs de changement.

 

L’apprentissage des adultes peut contribuer à la citoyenneté active et créer des communautés

Comme évoqué dans le podcast d’EPALE sur la citoyenneté active, la formation des adultes peut contribuer au réengagement, au renforcement des communautés, à l’apprentissage des valeurs démocratiques, à l’élimination des préjugés, au développement de l’esprit critique (déceler les fausses informations dans les médias) et à la prévention de l’exclusion et de la xénophobie. De plus, d’après cette discussion, la formation des adultes a un effet correcteur et permet de résoudre des problèmes liés à un nouveau développement et aux besoins des adultes de se positionner dans un environnement qui évolue rapidement.

Comme l’a indiqué Andrew McCoshan sur son blog, la formation des adultes peut apporter une contribution par l’intermédiaire d’un engagement en faveur du programme de la Déclaration:

  • Élaborer des approches institutionnelles
  • Créer des pratiques authentiques grâce à des collaborations et des partenariats avec des groupes communautaires et le troisième secteur
  • Atteindre chaque communauté
  • Veiller à ce que les pédagogies tiennent compte de la dimension culturelle
  • Assurer un leadership efficace dans le domaine de la diversité
  • Garantir une formation efficace des enseignants

L’accent d’EPALE sur la citoyenneté active a permis de mettre en lumière de nombreux exemples intéressants d’initiatives de citoyenneté active et de participation à la formation des adultes, notamment l’initiative Ne perdons pas de temps – Approches créatives de la citoyenneté active.

 

Le rôle de l’apprentissage des adultes dans la citoyenneté active est remis en question

Le développement de la citoyenneté active par l’intermédiaire de la formation des adultes n’est pas dépourvu de difficultés. Pirkko Pitkänen et Amalia Sabiescu indiquent que le système européen d’éducation des adultes a énormément de difficulté à répondre aux besoins éducatifs des personnes les plus vulnérables, notamment celles qui ont un faible niveau d’alphabétisation basique ou fonctionnelle ou dont les compétences linguistiques et culturelles sont déficientes. Cela entrave leur implication active dans la société.

Andrew McCoshan explique que le problème est que bon nombre de programmes d’éducation des adultes mettent l’accent sur l’amélioration des compétences linguistiques, mathématiques et numériques pour les adultes qui n’ont pas suffisamment acquis ces compétences à l’école. Mais est-il essentiel de considérer la citoyenneté comme une «compétence de base» dans l’éducation des adultes? Et si nous la considérons en tant que telle, comment agissons-nous à cet égard? Et dans quelle mesure est-il réaliste de s’attendre à ce que la citoyenneté soit intégrée à toutes les compétences de base de l’éducation des adultes? Quels obstacles peut-on rencontrer?


Simon Broek a participé à plusieurs projets de recherche européens dans les domaines de l’éducation, du marché du travail et des assurances. Il a conseillé la Commission européenne, le Parlement européen et les agences européennes sur des questions liées aux politiques éducatives, à l’éducation et à la formation tout au long de la vie et aux questions liées au marché du travail. Il est associé gérant de l’Ockham Institute of Policy Support.

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn
Refresh comments Enable auto refresh

Affichage 1 - 1 sur 1
  • Portrait de Yasin USTA

    nice, sensible findings; I hope these articles could be taken into account and new techniques can be built on it.