chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

 
 

Blog

Des solutions réussies en matière de bénévolat et d'éducation non formelle à Lelystad, Hollande

16/01/2019
by Linda JUNTUNEN
Langue: FR
Document available also in: FI EN SV DE IT NL PL ES PT CS

/fr/file/epalekslannika2jpgepale_ksl_annika2.jpg

En octobre 2018, la période de suivi Erasmus + projet de mobilité (job shadowing) mis en place par mes soins en Hollande a entièrement comblé mes attentes. J'ai ramené en souvenir de mon séjour des informations sur les facteurs se trouvant en arrière-plan d'un bénévolat réussi, sur les méthodes de travail en matière de bénévolat, sur l'évaluation, sur l'encouragement des bénévoles, sur la prise de décision participative et sur la mesure de l'efficacité des activités.

C'était un véritable plaisir de revenir dans un pays où j'ai étudié auparavant. Cette fois-ci, la semaine s'est déroulée sur le thème du bénévolat et de l'éducation non formelle. Le site principal de ma visite a été Welzijn Lelystad (Bien-être Lelystad) qui coordonne les services de bien-être, d'intégration et culture de la ville, ainsi que les activités des organisations et du bénévolat de la région. Les travailleurs de Lelystad Welzijn et les bénévoles ont organisé une semaine riche en événements à mon attention, et j'ai eu l'occasion d'observer diverses formes de bénévolat et de discuter avec les personnes qui ont pris part au bénévolat et aux activités. Les visites se sont bien passées en roulant à bicyclette selon le style hollandais. J'avais à ma disposition un joli vélo rose orné du logo de Welzijn Lelystad.

Durant cette semaine, j'ai posé beaucoup de questions difficiles, car je voulais comprendre quels facteurs ont contribué au fait que le bénévolat à Welzijn Lelystad semblait au premier abord très fructueux et apportait du bien-être, des compétences et l'esprit de communauté pour toutes les parties y prenant part.

Intégration par l'intermédiaire du bénévolat

J'ai immédiatement pu suivre la bibliothèque FlevoMeer de Welzijn Lelystad, ainsi que le groupe d'immigrés qui demandent la nationalité hollandaise agissant par le biais de la coopération du Conseil pour les demandeurs d'asile de Hollande. La participation, la formation et l'intégration sont mises en valeur dans ce groupe.

La participation aux activités du groupe peut être, selon la situation du participant, unique ou se poursuivre pour une période d'un an, par exemple. Le groupe se réunit une fois par mois à la bibliothèque, et il se rend à différents endroits de la ville afin de faire découvrir les divers acteurs de la société aux participants.

Les activités ont comme deuxième objectif de passer en revue avec les participants les valeurs et coutumes de la société hollandaise, et de songer aux futurs défis à affronter et aux situations inattendues qui se présentent dans les situations quotidiennes, et de leur trouver une explication. J'ai pu observer comment les participants ont rédigé un texte concernant les thèmes examinés et la signature d'une déclaration dans laquelle ils s'engagent à respecter les valeurs de la société hollandaise. Pour terminer, ils ont obtenu un certificat leur permettant ainsi d'être un pas plus près de la nationalité hollandaise.  

Une coopération sans faille entre les travailleurs et les bénévoles

Le rôle important des bénévoles et la coopération infaillible avec les travailleurs ont été présentés dès le premier site de visite. C'est de là qu'a commencé mon travail d'examen : comment ont-ils réussi sur ce point-là ? Le premier point qui permet la participation active des bénévoles est le fait réel que les Hollandais font une semaine de travail écourtée. Il est tout à fait normal de travailler seulement quatre jours par semaine, et ainsi, il est possible de faire du bénévolat pendant ce cinquième jour. 

Un après-midi, j'ai assisté à la coopération menée entre la bibliothèque de Welzijn Lelystad et Huis voor Taal (la Maison des Langues) où les bénévoles dirigeaient des groupe d'immersion en néerlandais ”step in”  où les participants étaient répartis dans différents groupes selon leur niveau de compétences linguistiques. Ils ont eu là la possibilité de montrer différents formulaires et lettres, et de bénéficier de l'aide des bénévoles pour les comprendre et les remplir.

Dans un premier temps, j'ai suivi le groupe de discussion en néerlandais sur un sujet actuel, après quoi, les personnes se sont exercées à utiliser de nouveaux mots au moyen de jeux de rôle et à l'aide d'autres méthodes opérationnelles. Il est formidable de remarquer l'enthousiasme du moniteur du groupe. Il a raconté qu'il avait obtenu un soutien pour utiliser des méthodes opérationnelles au cours d'une formation linguistique. Il était fier de présenter deux valises de documentation et de jeux pouvant être utilisés par les groupes.

Le moniteur était considéré au sein du groupe comme un expert très polyvalent. Le fait qu'il était bénévole n'a pas été perçu comme une chose exceptionnelle, car il n'y a pas de différence nette dans les activités entre les travailleurs et les bénévoles. Ceci se reflétait également par le fait que tous les bénévoles avaient la même carte d'accès avec photo que les autres travailleurs. De plus, ils obtiennent une carte de bibliothèque gratuite et une petite somme d'argent à être utilisée par le groupe.

J'ai moi-même eu l'occasion de m'afficher comme une finlandaise tout juste arrivée dans le pays qui ne parle pas la langue. C'était difficile au départ, mais rapidement, les filles du collège qui font un stage à Huis voor Taal:ssaeurent l'idée de me dessiner des images, et à l'aide de celles-ci, j'ai pu apprendre du vocabulaire en néerlandais. Elle feront d'excellentes bénévoles. Et il va de soi qu'elles souhaitent à l'avenir aider précisément les immigrés.

La force du bénévolat permet aussi de répondre au problème d'exclusion

En tant que partie intégrante de cette vaste coopération entre les organisations de Lelystad figure également la participation par le biais du bénévolat des personnes en danger d'exclusion de telle manière qu'elles assurent quelques tâches de bénévolat selon leurs possibilités. J'ai fait la connaissance de l'organisation KWINTES qui propose des activités bénévoles aux rééducateurs en santé mentale et un lieu pour se réunir. Les activités étaient formées de services en cuisine (avec en résultat la possibilité d'acheter un déjeuner bon marché au centre), d'activités de marché aux puces, d'ateliers de céramique et de travail artistique, ainsi que de la fabrication et de la vente de produits imprimés. Nous avons également fait la connaissance du centre de recyclage De Groene Sluis où les bénévoles gèrent la quasi-totalité des tâches, et qui décident chaque année à quelles œuvres les fonds récoltés sont offerts. Les points forts de ces organisations les activités sont les activités « à bas-seuil », ainsi que l'offre de diverses formes de participation et d'esprit de communauté dans les banlieues. 

Le centre IDO est un centre commun des paroisses de Lelystad qui offre des locaux de rencontre et la possibilité de participer, entre autres, à la préparation de déjeuner. Dans ce centre, vous pouvez également faire des trouvailles au marché aux puces, obtenir des conseils dans diverses situations problématiques, et déjeuner tous les jours pour deux euros.

La rencontre sans doute la plus émouvante a eu lieu au centre IDO, avec un nouveau bénévole, ancien conducteur retraité, et son mentor qui exerce en bénévole, une ancienne employée de banque. Ce nouveau bénévole avait été isolé du monde du travail depuis plus de dix ans pour des raisons de santé mentale. Les années s'étaient écoulées en jouant des jeux à l'ordinateur. Le rythme journalier était perturbé et il avait peur de rencontrer de nouveaux gens, et de sortir de chez lui.

L'employé de Welzijn Lelystad lui avait suggéré un mentor bénévole qui l'encouragerait pour un travail bénévole et qui encadrerait dans les tâches de bénévolat. À présent, ce rééducateur en santé mentale fait du bénévolat à la réception du centre IDO trois heures par semaine. À l'heure actuelle, il dispose de suffisamment de forces pour cela. À l'avenir, il souhaite pouvoir exercer de plus longues périodes de bénévolat. Ces activités ont permis d'exercer les compétences sociales, ainsi que d'affronter ses peurs dans un environnement sûr. L'annulation de notre rencontre avait été à deux doigts, paraît-il. Il n'avait pas été capable d'une telle rencontre depuis dix ans, mais il souriait largement, parlait couramment anglais en dépit de son trac, analysait sa propre situation et sa relation avec le moniteur. Il parait qu'il avait été bénéfique pour lui de parler de sa propre maladie, de sa relation avec son mentor et du travail de bénévolat, ainsi que de regarder mes photos de la Finlande sur mon portable. Espérons que cette relation de mentor sera profitable et qu'il deviendra un citoyen actif par le biais des activités bénévoles.

Au cœur d'activités bénévoles réussies

Le Directeur général de Welzijn Lelystad et le Directeur des services de bien-être ont parlé de la réussite évidente des activités de bénévolat de l'organisation, et de la coopération qui s'étend au-delà des organisations qui est basée sur quatre domaines : grandir à Lelystad, l'apprentissage tout au long de la vie, prendre soin mutuellement l'un de l'autre et un voisinage animé.

Ce sont ces thèmes, ainsi que les travailleurs, les bénévoles, les diverses organisations et les employés communaux qui façonnent leur coopération en réseau pour atteindre leurs objectifs, dans lequel chaque habitant le Lelystad peut avoir un rôle actif dans la société le plus possible. Chaque personne a la capacité, les compétences et le savoir-faire qui peut être utilisé par un autre habitant de la ville et la société entière.

L'organisation maintient un vaste registre de bénévoles où chaque personne qui souhaite faire de bénévolat peut s'inscrire. Les activités de bénévolat occupe un rôle tellement important dans la ville qu'un accord est noué séparément avec chaque bénévole pour convenir des formes et de l'étendue du bénévolat. Outre cela, les bénévoles se rendent une fois par an à un entretien d'évaluation, et un jury composé de bénévoles participe annuellement aussi à l'évaluation des travailleurs et de toute l'organisation. Les bénévoles participent également à la prise de décision de chaque domaine administratif et au consensus basé sur la méthode de sociocratie-prise de décision. Cette méthode est appliquée à tous les niveaux de l'organisation. On a observé que ces actions renforcent l'engagement des bénévoles dans leurs tâches, leur niveau de satisfaction, et qu'elles améliorent la qualité et la continuité des activités.

Un climat ouvert et encourageant permettant d'aider et d'apprendre à relever les défis du quotidien est motivant

Pendant la visite, j'ai aussi eu la possibilité de découvrir le centre d'études Opintokeskus Sivis avec le partenaire de projet Improving Validation in the Voluntary Field , c.à.d. EDOS Foundation. Nous avons mené des discussions fructueuses sur l'identification et la reconnaissance des acquis, ainsi que sur les bonnes pratiques. Ils ont parlé de leurs formations, et ont donné des conseils à propos des bonnes documentations.

J'ai aussi eu l'occasion de suivi les activités locales de STIP Oud-West. Il s'agit un centre de banlieue « à bas-seuil  » qui fonctionne presque entièrement sur la base du bénévolat, dans lequel toute personne qui vit dans la banlieue peut aller pour poser une question ou parler d'un problème, et obtenir une réponse et des conseils en la matière. Généralement, l'habitant a besoin d'aide pour remplir les formulaires et pour les traduire. Dans les situations d'expulsion, on a besoin d'un hébergement d'urgence, et en cas de divorce, d'une aide pour régler les affaires relatives à la garde de l'enfant. Une personne a besoin d'un ami, l'autre d'une aide juridictionnelle dans les démarches, et un autre de conseils pour gérer son quotidien : pour faire les courses, pour l’éducation des enfants ou dans les questions sur la santé d'un proche.

Au centre, les bénévoles travaillent avec des professionnels de sorte que les bénévoles répondent aux questions auxquelles ils sont en mesure de répondre et ils soumettent les questions les plus ardues aux professionnels. Le centre de la petite enfance, l'agence pour l'emploi et le bureau des services sociaux sont présents plusieurs fois par semaine.

Le bénévolat attire les gens, car il est bien organisé au sein de STIP, les gens savent de quelles tâches ils vont s'occuper et ils sont formés à cet effet. Le travail se déroule avec un autre bénévole plus expérimenté, jusqu'à ce que leurs compétences atteignent un niveau suffisant. En demandant directement aux bénévoles ce qui les motivait dans leurs tâches, ils ont répondu : le climat ouvert et encourageant, ainsi que la possibilité d'aider et d'apprendre en même temps les défis du quotidien et leurs solutions, et par ce biais-là, d'accumuler ses propres compétences sur la société.   

Au courant de cette semaine, ma reconnaissance envers Welzijn Lelystad n'a fait que croître. Beaucoup d'efforts et de temps avaient été déployés pour ma visite. J'ai beaucoup appris durant cette semaine et j'ai bien l'intention de tirer profit de ce que j'ai appris à l'avenir.

 

Annika Tahvanainen-Jaatinen

Opintokeskus Sivis

Ce blog fait au départ partie d'une série d'articles en anglais sur les expériences d'apprentissage du secteur de la formation des adultes à l'échelle européenne. Notre projet ERASMUS+ KA1 est dénommé “European Educational Know-how Supporting Civil Society”.

 

RETOUR VERS LA PAGE PRINCIPALE DU BLOG

 

/fr/file/voittajapngvoittaja.png

 

L'équipe finlandaise EPALE a sélectionné cet article de blog en décembre 2018 comme texte sur le bénévolat le plus louable dans le cadre de la campagne de rédaction « La Voix du bénévolat ».

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn
Refresh comments Enable auto refresh

Affichage 1 - 1 sur 1
  • Portrait de Anna Kirstinä
    Onnittelut hienosta tunnustuksesta! :) Tämä kirjoitus on todella hyvä ja mielenkiintoinen pohdinta vapaaehtoistyöstä.