chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

 
 

Blog

8ème Rencontre thématique EPALE France : l'orientation dans l'éducation et la formation des adultes

06/07/2018
by Hélène Paumier
Langue: FR

 

/fr/file/fb-1201x630-2jpg-1fb-1201x630-2.jpg

 

Erasmus+ et EPALE, au service de l'orientation dans l'éducation et la formation des adultes. 

 

La présentation d'EPALE

Le livret de sélection d'articles "L'orientation dans l'éducation et la formation des adultes" 

Euroguidance 

 

Introduction à la thématique 

Animée par Patrick MAYEN, expert thématique EPALE France et professeur en sciences de l’éducation à l’Université de Bourgogne Agrosup Dijon

Restitution à venir

[Cercle des idées] Quelles sont aujourd’hui les pratiques d’orientation en France et en Europe ?

 

/fr/file/cercledesideesv2pngcercle_des_ideesv2.png

 

1ère question: "Quelles sont les conditions de réussite du CEP ?

S'orienter pour réussir son parcours par Roseline LE SQUERE

2ème question: "Le conseiller est-il indispensable pour s'orienter tout au long sa vie, en quoi? jusqu'où? 

 

Synthèse des échanges en schéma par Thierry ARDOUIN

Nous vous invitons à noter vos observations dans l'espace de comentaires situé à la fin de cet article. Une fois publiée, nous les intégrons ici. 

 

16h30 – Le projet Erasmus+ RECAR : Recueil de Cas pratiques pour Conseillers en Insertion professionnelle des Travailleurs Handicapés

Présenté par Nathalie BOUDOL, directrice de l’ADPI

Une personne sur six dans l’Union européenne (UE) a un handicap considéré comme léger jusqu’à sévère soit environ 80 millions de personnes qui sont souvent freiné pour pouvoir participer pleinement à la société et de l’économie en raison d’obstacles environnementaux et comportementaux.

Les conseillers à l’emploi sont l’un des acteurs essentiels pour la mise en œuvre des politiques adressées aux personnes handicapées, comme ils les accompagnent dans leur recherche d’emploi et les aider à se motiver pour l’apprentissage et à trouver la voie vers les possibilités de reconversion et la validation des acquis de l’apprentissage non formel et informel.

RECAR est un projet Erasmus + 2014 composé de six organismes : ADPI de France, Società Cooperativa Aforismi d’Italie, BD Centre de Pologne, Dia-Sport de la Bulgarie, Fundacion Docete Omnes de l’Espagne et de la Suède Activa.

Le but du projet est d’accroître l’efficacité de l’orientation professionnelle délivrée aux personnes handicapées en développant un Recueil de cas et deux cours en ligne, l’un pour les formateurs de conseillers à l’emploi et un pour les conseillers même en auto-formation.

Le recueil contient 60 cas, chacun d’eux avec une série de questions visant à promouvoir la réflexion après une description de la problématique principale du cas, et des orientations pour la résolution ou la gestion de ces questions. Le recueil couvre 10 sujets du soutien de base aux défis plus spécifiques. Dans la phase de mise en œuvre les partenaires des six pays ont produit 15 cas chacun en anglais. Les 90 cas ont été lus par chaque partenaire qui a fait des commentaires au sujet des éléments qui devaient être ajustés ou réécrits. Après édition de tous les cas une sélection a été faite afin de les réduire à 60. Chaque partenaire a évalué chaque cas en y mettant entre une à trois étoiles en fonction de critères de qualité donnés. Les 60 cas ont été ensuite traduits dans les langues des partenaires: bulgare, français, polonais, espagnol et suédois.

La présentation du projet Erasmus+ RECAR 

Consulter et télécharger le Receuil de cas de pratiques 

 

Restitutitons générales 

[Témoignage] L'orientation dans l'éducation et la formation des adultes. Récit d'une belle rencontre EPALE/Erasmus+ France par Thierry ARDOUIN

 

 

Vous souhaitez contribuer à la plateforme EPALE en valorisant vos pratiques ? Le module d'autoformation "EPALE: tremplin des projets Erasmus+" qui peut vous aider à vous saisir de la plateforme. 

 

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn
Refresh comments Enable auto refresh

Affichage 1 - 2 sur 2
  • Portrait de Fabien BELTRAME

    A la question "Le conseiller est-il indispensable pour s'orienter tout au long sa vie, en quoi ? Jusqu’où ? "


    On observe aujourd'hui une offre de services digitaux en orientation en forte croissance. En théorie, tous les besoins sont couverts. L’information sur les métiers et les formations est pléthorique. Des milliers d’outils permettant de travailler la connaissance de soi sont disponibles. Des outils de matching profil / offre de d’emploi se multiplient. Quant aux services pour l’insertion professionnelle, il suffit de mobiliser un moteur de recherche sur « aide à la rédaction de CV », « rédiger une lettre de motivation » ou même « entraînement à l’entretien d’embauche » pour avoir des réponses se chiffrant en centaine de milliers de pages.

    On pourrait donc penser que le digital peut faire le job et le conseiller n’a plus qu’à se chercher une autre occupation.

    En réalité, il n’en est rien. Car il manque quelque chose à tous ces services digitaux. Il leur manque cette « chose » qui se passe dans une interaction entre un conseiller en évolution professionnelle et la personne accompagnée. Cette « chose » est impalpable. Elle est donc impossible à décrire, impossible à mettre en procédure et, in fine, impossible à traduire en algorithme informatique. 

    Cette « chose » c’est l’intercompréhension des 2 personnes qui dialoguent. Les psychologues appellent cela « l’inter-subjectivité ». Et s'il y a bien un concept que les algorithmes ne peuvent pas maîtriser c'est bien celui-ci.

    Entre le conseiller et le digital, ce n’est donc ni une question de vitesse, ni une question de distance à parcourir. C’est une question de qualité d’écoute et d’alliance de travail. Deux compétences inaccessibles aux machines.

    Toutes les personnes qui utilisent des services digitaux finissent toujours par avoir besoin de poser des questions à de vrais interlocuteurs.

  • Portrait de Berenice Cappe
    1) Conditions de réussite d'un CEP : 
    • accès difficile au CEP pour les salariés
    • coopération entre acteurs, intégration dans les parcours, animation territoriale
    • conseil doit être pensé pour les usagers
    2) Le conseiller est-il indispensable? 
    • besoin de professionnels et d'ingénierie de parcours
    • indispensable pour les publics les plus fragiles
    • en complément des outils numériques