chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE - Plataforma electrónica dedicada a la enseñanza para adultos en Europa

Blog

Favoriser la citoyenneté inclusive et interculturelle par l'éducation aux médias

16/01/2019
por Camille POIRAUD
Idioma: FR
Document available also in: EN

[Traduction (anglais-français): EPALE France]

Un article de : Professeure Maria Ranieri et Dr Francesco Fabbro*

Que pouvons-nous faire pour que les discours racistes disparaissent des médias et, plus généralement, de la société ? Comment pouvons-nous contribuer à réaffirmer des principes tels que l'équité, la justice sociale et la solidarité dans un contexte où les migrants et les réfugiés sont de plus en plus marginalisés et discriminés ? Comment pouvons-nous aider les enseignants et les éducateurs à relever ces défis essentiels pour les sociétés démocratiques contemporaines en Europe ?

Chercheurs engagés dans le projet financé par la CE « Éduquer aux médias pour l'équité et la tolérance (MEET, en anglais » (2016-2018), nous avons tenté de trouver des solutions concrètes à ces questions grâce à une boîte à outils  s’adressant aux enseignants et éducateurs prêts à promouvoir l’apprentissage des médias et l’éducation interculturelle au sein de leur structure. Cette réponse concrète à un climat social d'intolérance généralisé trouve son origine dans l'hypothèse selon laquelle l'éducation aux médias peut être un outil puissant pour encourager une pratique démocratique de la citoyenneté.  

/es/file/meetfoto1jpgmeetfoto1.jpg

Cette boîte à outils est le fruit d’une recherche active menée dans le cadre du projet MEET entre novembre 2017 et mars 2018, en coopération avec 15 enseignants et 141 élèves (âgés de 15 à 18 ans) au sein de six écoles secondaires situées en Allemagne, en Italie et en Slovénie. 

Il s’agit d’un produit multimédia structuré en quatre composantes étroitement liées : 1) une introduction théorique concernant les médias et l’éducation interculturelle ; 2) six scénarios d’apprentissage, dont un large éventail de stratégies et de ressources pédagogiques ; 3) une série de lignes directrices permettant de guider la conception d'activités d’éducation aux médias dans/pour des contextes multiculturels ; 4) un documentaire éducatif illustrant la manière dont l’éducation aux médias peut être abordée dans un contexte multiculturel.

L’introduction théorique présente le Référentiel pour l’apprentissage des médias et l’éducation interculturelle (MIEF, en anglais), un outil développé pour aider les enseignants et éducateurs à identifier les compétences pertinentes dans le cadre de l’éducation aux médias.

Les scénarios d’apprentissage correspondent à six parcours d’apprentissage sur les médias et l'éducation interculturelle, dont au moins cinq unités d'enseignement pouvant être utilisées de manière individuelle. Ils incluent différents types de ressources (c.-à-d. des contenus multimédias, des fiches d’exercices et des tutoriels pour la production de médias) permettant d’effectuer les activités au sein de la classe.

Les lignes directrices se composent d'un ensemble complet de stratégies pédagogiques inclusives visant à faciliter la compréhension par les élèves des médias et des relations interculturelles, de leur expression (par le biais des médias ou non) dans des contextes multiculturels, ainsi que leur engagement dans le processus de construction d’une communauté démocratique.

Le documentaire éducatif explique la manière dont l’éducation aux médias peut être enseignée dans une classe multiculturelle. Il s’appuie sur des documentaires vidéo présentant les expériences menées en classe lors de la « phase de test » de trois scénarios d’apprentissage. Il s’articule autour de trois capsules vidéo, chacune étant dédiée à l’un des concepts clés présentés ci-dessus (Compréhension, Expression et Engagement). Les expériences sont liées aux scénarios d’apprentissage suivants : Combattre la violence et faire respecter vos droits en Italie (concept clé : Compréhension) ; Avec mes propres mots en Allemagne (concept clé : Expression) ; Construire une communauté diversifiée et démocratique en Slovénie (concept clé : Engagement). Ce documentaire éducatif inclut également une vidéo d'introduction présentant l’approche adoptée de manière globale.

/es/file/meetfoto2-800jpgmeetfoto2-800.jpg

Les enseignants et éducateurs peuvent utiliser la boîte à outils de trois manières différentes, notamment en tant que ressource pédagogique, et comme outil d'autoformation et de conception.

L’exploration des trois composantes de la boîte à outils permettra de contribuer à l’autoformation des participants. De ce point de vue, les scénarios d'apprentissage et le documentaire éducatif peuvent être abordés en gardant à l’esprit les lignes directrices du projet MEET afin que les enseignants comprennent la manière dont ils peuvent faciliter la compréhension, l’expression et l'engagement des élèves.

La boîte à outils peut également servir de ressource d'enseignement dans la mesure où les éducateurs peuvent utiliser les scénarios d’apprentissage (en totalité ou en partie) dans leur classe, en intégrant les feuilles d’exercices et le contenu multimédia qu’ils comprennent.

Elle peut aussi guider la (re)conception des activités d’éducation aux médias que les éducateurs souhaitent proposer à leurs apprenants. Dans cette optique, les lignes directrices peuvent permettre aux enseignants de concevoir de nouveaux parcours d'apprentissage ou d’adapter les scénarios d'apprentissage existants à leurs élèves et à leurs contextes.

Bien évidemment, cette boîte à outils (et plus largement l’apprentissage des médias et l’éducation interculturelle) ne constitue pas un moyen suffisant pour lutter, à elle seule, contre le racisme et les discriminations qui persistent au sein de notre société. Toutefois, cet outil de formation pratique peut aider les enseignants et éducateurs dans leur combat quotidien pour promouvoir des pratiques inclusives et interculturelles de la citoyenneté. Pour conclure, même si nous sommes conscients que la formation, quelle qu’en soit sa forme, ne suffira pas à créer une société plus juste, nous croyons également que toute formation à la tolérance et à l'équité vaut la peine d’être soutenue si nous souhaitons que cette société existe.

Suivez le projet sur Facebook  et Twitter  !

--------------

*Auteurs :

/es/file/itmariaranieripicture0jpgit_maria_ranieri_picture_0.jpg

Maria Ranieri - Coordinatrice scientifique du projet, Professeure du département d’éducation, Université de Florence 

Francesco Fabbro - Chercheur confirmé, Université de Florence 

Présentation des partenaires du projet

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn