chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE - Plataforma electrónica dedicada a la enseñanza para adultos en Europa

Blog

Coopération européenne en matière de formation en situation de travail

16/04/2020
por Marlene Röder
Idioma: FR
Document available also in: HU EN DE CS

Temps de lecture : environ 7 minutes. Lisez, aimez, commentez !

Langue d’origine : allemand - Traduction : EPALE France


La formation en situation de travail : l’objectif du programme Erasmus+

Depuis le début du programme Erasmus+, la formation en situation de travail (FEST) est une priorité essentielle de l'enseignement et de la formation professionnels (EFP) et gagne également en importance dans les domaines de l'éducation et de la formation des adultes et de la formation continue. Ce thème fait ainsi partie des trois Actions clés du programme dans lesquelles les projets Erasmus+ peuvent être mis en œuvre. À l'Agence nationale « Education for Europe » du BiBB (AN du BiBB), les Actions clés 1 et 2 sont mises en œuvre tant au niveau de l’EFP que de l'éducation et la formation continues des adultes. L'Action clé 3 est mise en œuvre à l'EACEA, et l'AN du BiBB fournit des conseils.

La FEST au cœur de diverses « Actions clés »

L'Action clé 1, Mobilité des personnes, offre aux établissements d'EFP et d'éducation des adultes la possibilité d'envoyer des apprenants et du personnel enseignant à l'étranger. Ces projets de mobilité visent à tester et mettre en œuvre la FEST. Ce séjour à l'étranger doit également avoir un effet positif sur le développement personnel des apprenants et sur la qualité de leur travail.

L'Action clé 2, Partenariats stratégiques, vise à développer des approches et des méthodes pour promouvoir la formation en situation de travail et faciliter l'échange de bonnes pratiques. Un soutien est accordé aux projets de collaboration entre les organisations, les entreprises, les autorités et les initiatives, dont l’objectif est d’innover sur des sujets spécifiques, notamment la FEST, dans le cadre de partenariats stratégiques transnationaux.


« Nous développons des partenariats visant à promouvoir la formation en situation de travail sous toutes ses formes, tant pour les jeunes que pour les adultes (...). Ces partenariats peuvent également servir à développer de nouveaux contenus de formation et des qualifications d'EFP communes qui comprennent des périodes de formation en situation de travail, la possibilité d'appliquer ses connaissances dans des situations pratiques sur le lieu de travail et d'intégrer une expérience de mobilité internationale chaque fois que cela est possible. »

La FEST au centre du guide du programme Erasmus+


Dans l' Action clé 3, un soutien financier est accordé à de nombreuses actions. Ces actions ont pour objectif d’encourager le développement et la mise en œuvre d'idées politiques innovantes, le dialogue sur les politiques et l'échange de connaissances dans les domaines de l'enseignement et de la formation généraux et professionnels et de l'animation socio-éducative. Les appels à propositions abordent également la question du financement de la formation en situation de travail.


Bonnes pratiques : les projets remarquables Erasmus+ sur le thème de la FEST

Erasmus+ favorise la coopération européenne dans le domaine de la formation en situation de travail. En Allemagne, l'Agence nationale « Education for Europe » (NA du BIBB) met en œuvre des projets Erasmus+ dans le domaine de l'EFP et de l'éducation des adultes. Elle présente également des projets menés à bien, qui démontrent le bon fonctionnement de la coopération entre les institutions de différents pays européens.

Nous présentons ci-dessous deux projets Erasmus+ dans le domaine de l'enseignement et de la formation professionnels sur le thème de la formation en situation de travail, qui font office d’exemples de bonnes pratiques. Ces « projets de bonnes pratiques » se caractérisent non seulement par une gestion de projet exemplaire, mais aussi par l'innovation et le caractère transférable de leurs résultats. L'objectif des projets de l'UE est d'avoir le plus gros impact possible à l’aide des méthodes innovantes développées.

Comic, Mann zweigeteilt zwischen Buch lesen und Handwerkern - © Till Lassmann, Hanse-Parlament

1 - « Lutter contre le chômage des jeunes par le biais du système de double formation »

De nombreux jeunes ne voient pas d’avenir à travers l'enseignement et la formation professionnels. Paralèllement, les entreprises manquent cruellement de jeunes diplômés bien formés. Il en résulte un taux de chômage des jeunes très élevé, notamment dans les pays où la formation est dispensée en milieu scolaire. En raison de l'évolution démographique, le nombre de jeunes quittant l'école est en baisse significative dans tous les États membres, à l'exception de la Suède. D'ici 2030, le nombre de personnes actives âgées de 15 à 44 ans aura diminué de 25 %. La majorité des pays est déjà confrontée à une pénurie de main-d'œuvre qualifiée. L’effet sur le développement économique sera de plus en plus négatif au fil du temps.

En introduisant la formation en situation de travail à l'EFP, un partenariat stratégique coordonné par la Baltic Sea Academy visait à réduire le taux de chômage des jeunes et à améliorer leur intégration dans l'EFP. L'objectif de ce projet est de fournir du personnel qualifié aux petites et moyennes entreprises (PME). Ce projet est particulièrement bénéfique aux PME, car des travailleurs suffisamment bien formés permet de stimuler l'innovation, la compétitivité et la croissance de ces entreprises.

Les PME façonnent l'avenir grâce à de nouvelles formes d'EFP

Dans le cadre de ce partenariat stratégique, sept partenaires de quatre pays ont créé des solutions sur mesure. D'une part, la mise en pratique de la formation en situation de travail a nécessité le développement de concepts spécifiques. Pour la Pologne, la Lituanie et la Hongrie - pays dont le système d'EFP est principalement mis en œuvre dans les écoles - ces concepts s’inspirent du système allemand de double EFP. Par ailleurs, l'introduction d'un système de double EFP adapté aux conditions spécifiques du pays concerné a été envisagée, en prenant l'exemple de la profession de finisseur. Parallèlement, des programmes adaptés pour la formation des formateurs dans les PME ont été élaborés et mis en œuvre.

En outre, 17 universités et 50 chambres de 13 pays ont contribué à promouvoir la diffusion et le soutien à long terme de la formation en situation de travail dans les quatre pays participants.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site Internet du projet.

Würfel in Holzgestell mit IV4J-Aufdruck - © FA-Magdeburg

Illustration : © FA-Magdebourg

# 2 - « IV4J - Méthodes innovantes en matière d’EFP »

Dans le cadre du projet « Innovation in VET for Jobs and Employment » (IV4J), sept partenaires de cinq pays européens ont uni leurs forces pour développer de nouvelles possibilités d'apprentissage dans le domaine de l'EFP. L'objectif était de fournir aux formateurs et au personnel enseignant les outils nécessaires pour qu'ils puissent créer un environnement de formation attrayant et adapté aux besoins actuels. Le projet vise à transmettre des connaissances et des compétences de manière à répondre aux besoins du marché du travail, et à s’assurer que l'EFP devienne une option plus attractive dans toute l'Europe et qu'elle offre de meilleures possibilités d'emploi. 

Apprendre tout en enseignant

Afin de développer, de tester et de mettre en œuvre des pratiques et des approches innovantes, les méthodes existantes et les idées nouvelles et novatrices ont été combinées puis analysées. Apprendre les uns des autres tout en enseignant était et demeure le chemin à emprunter pour atteindre l'objectif du projet.

Les résultats ont été compilés dans des lignes directrices sur divers sujets. Ces lignes directrices sont destinées à aider les formateurs et le personnel enseignant à intégrer ces outils dans leur travail quotidien.

Parmi les sujets abordés, citons :

  • L'éducation entrepreneuriale
  • La formation en situation de travail
  • La créativité pour résoudre des problèmes
  • Les outils Web 2.0 au service de l'EFP
  • La gamification, la simulation et le storytelling numérique
  • Les ressources éducatives libres (REL)
  • La mise en œuvre du système européen de crédit d’apprentissage pour l’enseignement et la formation professionnels (ECVET)

Les lignes directrices sont disponibles dans les cinq langues des institutions qui ont participé au projet (allemand, italien, anglais, néerlandais et finnois). Elles sont open source et peuvent être téléchargées à partir du site Internet du projet et utilisées ultérieurement.

Une page WIKI, qui propose un ensemble d'outils numériques très diversifiés (logiciels, tutoriels, applications, etc.), a également été créée. Ces outils sont facilement accessibles et régulièrement complétés et mis à jour.

Les réseaux sociaux, comme Facebook, ont été utilisés pour cibler notamment des groupes extérieurs au consortium du projet. Ces activités de diffusion comprennent également sept événements et diverses activités d’éducation et de formation, auxquels ont participé, en plus des sept établissements partenaires, plus de 800 personnes, dont des enseignants d'écoles d'EFP, des formateurs et des participants à des formations. Pendant toute la durée du projet IV4J, le personnel enseignant et les formateurs ont appris à adapter leurs méthodes et à utiliser les technologies disponibles dans le cadre de leurs cours.


« Le projet IV4J m'a ouvert les yeux sur la quantité d'options numériques qui peuvent être intégrées dans le processus d'EFP. Lorsque je regarde ce que font nos partenaires et nos institutions, je vois beaucoup d'idées que je peux prendre et mettre en pratique avec le personnel enseignant de mon entreprise. »

Ralf Sachsenmaier, FA Magdeburg


Vous voulez en savoir plus ?

Lire plus d'articles sur la semaine d’EPALE sur la formation en situation de travail.



Vous souhaitez en apprendre plus sur Erasmus+ ?

  • En Allemagne, entre 2014 et 2019, plus de 40 partenariats stratégiques dans le domaine de l’EFP, et plus particulièrement de la FEST, on été financés. Retrouvez plus d'informations dans la brochure.
  • Vous trouverez des informations sur les projets KA3, et notamment sur les FEST ayant reçu un financement, dans une brochure regroupant 42 projets de la base de données de résultats des projets Erasmus+ de la Commission europénne
Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn Share on email