Pasar al contenido principal
Blog
Blog

ARTEM : Former les migrants et les locaux à l'interculturalité

ARTEM, projet Erasmus Plus coordonné par Pistes-Solidaires (France) vise à mieux faire se rencontrer les communautés locales et les personnes réfugiées et demandeurs d’asile, nouvellement arrivés. L’insertion des migrants au niveau local repose sur un processus dynamique et réciproque : se comprendre mutuellement n’est pas qu’une question de langue mais aussi de codes culturels auxquels il faut prêter attention pour que l’accueil et l’insertion se passent bien.

ARTEM, projet Erasmus Plus coordonné par Pistes-Solidaires (France) vise à mieux faire se rencontrer les communautés locales et les personnes réfugiées et demandeurs d’asile, nouvellement arrivés. L’insertion des migrants au niveau local repose sur un processus dynamique et réciproque : se comprendre mutuellement n’est pas qu’une question de langue mais aussi de codes culturels auxquels il faut prêter attention pour que l’accueil et l’insertion se passent bien.

 

La première étape du projet ARTEM a logiquement consisté en une recherche documentaire – un inventaire de pratiques, d’outils et méthodes existantes utilisés pour former les professionnels/bénévoles et les migrants aux aptitudes et compétences interculturelles. La question était simplement de voir ce qui existait dans le domaine, en France comme en Europe et comment, le cas échéant, cela était mis en place et participait à l’accueil et donc à une insertion de qualité.

 

Lors de la deuxième phase, des focus groups ou groupes de réflexion ont été mis en place dans chaque pays partenaire. Plusieurs groupes ont été animés, des groupes de migrants d’un côté, des groupes de personnes en charge de leur accueil de l’autre, que ce soit professionnellement ou bénévolement.

 

Les résultats ont notamment confirmé que pour les deux groupes il existait un réel besoin d’améliorer leurs compétences interculturelles afin de mieux comprendre l’Autre, pour mieux accueillir et mieux s’intégrer à la communauté locale.

 

Cette démarche s’est tenue dans tous les pays du projet (France, Italie, Espagne, Bulgarie, Slovénie, Autriche et Danemark) et un rapport a fait la synthèse des résultats de ces travaux et met en exergue les besoins et les attentes. Il est disponible en langue anglaise à l’adresse suivante : https://epale.ec.europa.eu/sites/default/files/artem_io1_focus_groups.pdf

 

 

L’étape suivante du projet a eu lieu du 9 au 15 Septembre 2019. Pistes-Solidaires a accueilli ses partenaires européens pour deux formations :

  • Une formation pour les migrants
  • Une formation pour les personnels en charge de l’accueil de ces derniers.

Il n’a pas été facile de rassembler le premier groupe cible de cette formation, mais la mission a été accomplie avec des participants afghan, irakien, congolais, kenyan, serbe qui ont été accompagnés par chaque partenaire durant cette semaine.

 

Ensemble, nous avons travaillé le story mapping, nous avons testé les activités prévues dans la formation avec comme objectif que chacun des participants puisse réemployer les méthodes à son retour, dans son contexte.

 

Le second groupe quant à lui, a travaillé en écho sur les contenus de la formation qui lui était plus spécifiquement dédiée, là encore avec pour objectif que les techniques et animations testées, que les sujets abordés (présents dans le guide) puissent être appropriés et réutilisés dans le contexte de chacun, à son retour.

 

Mission accomplie ! Les évaluations de cette/ces formation(s) indiquent clairement le caractère riche en développement de connaissances/compétences et la capacité de chacun à pouvoir réemployer les contenus de la formation au niveau local. Mention spéciale au story mapping, une activité exigeante d’introspection qui a rempli et même dépassé les attentes.

 

La prochaine étape d’ARTEM est donc là : l’adaptation et le test au niveau local. Car bien évidemment si les contenus sont bons, la formation nécessaire, le cadre de cette formation doit s’adapter aux différents contextes. Doit-on faire les formations en continu ou en discontinu. Quelle taille de groupe, quelle fréquence des sessions si en discontinu, quel cadre, quelle durée pour chaque session, quels besoins en termes de matériel, etc…

 

A suivre !

 

Auteur : Mathieu Decq

Login (2)

Users have already commented on this article

Inicia sesión o Regístrate para publicar comentarios.

Want to write a blog post ?

Don't hesitate to do so! Click the link below and start posting a new article!

Últimos debates

Enfoques temáticos de la EPALE 2021. ¡Empecemos!

Os invitamos a enriquecer con vuestras aportaciones y conocimientos lo que va a ser un año intenso. Empecemos por participar en este debate en línea. El debate en línea tendrá lugar el martes 9 de marzo de 2021 de 10 a 16 horas CET. La discusión escrita será introducida por un directo con una introducción a los focos temáticos de 2021, y será presentada por Gina Ebner y Aleksandra Kozyra de la AEEA en nombre del Consejo Editorial del EPALE.

Más

Discusión de EPALE: Aprendizaje mixto en la educación de adultos

En este contexto, el jueves 26 de noviembre de 2020, a partir de las 10.00 horas hasta las 16.00 horas CET, EPALE acogerá un debate en línea sobre el aprendizaje mixto en la educación de adultos. El debate tendrá un nuevo formato, comenzando a las 10 con una transmisión en vivo de 30 minutos, acompañado y seguido por el debate sobre los comentarios de la plataforma.

Más

Debate en EPALE: inclusión social de la población envejecida y aprendizaje intergeneracional

El miércoles 28 de octubre, a partir de las 10 a.m. CEST, EPALE acogerá un debate en línea sobre la inclusión social de la población envejecida y el aprendizaje intergeneracional. Los comentarios estarán abiertos el 19 de octubre para que los participantes puedan presentarse y enviar sus comentarios con antelación. ¡Únete a nuestro debate en línea!

Más