Skip to main content
News
News

France compétences publie les résultats de la 1ère enquête réalisée au démarrage du déploiement de Qualiopi

France compétences a piloté une enquête visant à analyser la manière dont les prestataires de formation se positionnent à l’égard de Qualiopi dans le nouveau contexte issu de la loi Avenir professionnel de septembre 2018. Cette enquête a été menée auprès de 71 organismes de formation et Centre de formation d’apprentis, 9 organismes certificateurs et labellisateurs et 11 financeurs interrogés entre juin et octobre 2020.

Des enseignements articulés autour de trois entrées thématiques :

  • La première entrée correspond à l’engagement des organismes de formation et des CFA dans la démarche de certification. La première vague des organismes certifiés était déjà acculturée aux démarches qualité. La décision de candidater est fortement imprégnée par une logique économique : estimation du rapport entre le coût d’accès à la certification et le bénéfice qui en sera retiré en termes d’accès aux marchés sur financements publics et paritaires. Ceux qui hésitent encore évoquent plusieurs stratégies possibles : nouer des partenariats pour mutualiser les coûts ; être absorbé par une structure déjà certifiée ; ou encore renoncer à Qualiopi et projeter d’intervenir en sous-traitance. Les financeurs, qui se disent attentifs à sauvegarder la diversité de l’offre, identifient bien la valeur ajoutée de Qualiopi pour leurs politiques d’achat.

 

  • La seconde, s’intéresse aux étapes structurantes de l’accès à la certification. La phase préparatoire est perçue comme consommatrice de ressources financières, humaines et temporelles. Concernant le choix du certificateur, trois critères ressortent : le coût ; la notoriété de l’organisme certificateur ; la confiance et la posture bienveillante que leur inspire le premier contact. Les audits sont plutôt restitués positivement à condition que l’auditeur soit capable d’interpréter les indicateurs à l’aune de la singularité de l’organisme.

 

  • La dernière, appréhende les postures des organismes face à l’inscription de la démarche qualité dans la durée, axe central de la réforme. Deux postures se dégagent chez les enquêtés : ceux qui se sont d’emblée saisis de la certification comme une opportunité pour impulser une dynamique d’amélioration continue. Et ceux qui, à l’inverse sont dans une logique de mise en conformité court-termiste. Ces derniers appréhendent l’obtention de Qualiopi comme une finalité en soi, et n’ont pas, à ce stade, comme intention de faire vivre la démarche dans le temps, en invoquant le plus souvent un problème de capacité à faire.

 

Login (0)

Login or Sign up to join the conversation.

Latest Discussions

What kind of job description for an adult education centre manager?

It is lonely at the top of an adult education centre. This feeling is not formulated in the job description for the position of manager of an adult education centre.
This is a call to share your job description - whatever the format is- and an invitation to share feelings about loneliness, or others, at the top of an adult education centre.

More

Say No to Substance!

The main objective of the project was to increase the competence of youth workers in preventing addiction.
Specific objectives of the project were:
To inform youth workers about counseling for adolescents and addiction illness and monitoring young people at risk.
To reduce trial, start and use rates of drug in partner regions.
To teach youth workers ways of early intervention in risk groups.
To increase cooperation between local and transnational institutions on substance addiction prevention.

More