Direkt zum Inhalt
Blog
Blog

Dynamique artistique dans l'apprentissage du français

L’association Egg’s Echo propose une méthode de travail qui s’appuie sur la dynamique artistique afin de faciliter l'apprentissage du français.

L’association Egg’s Echo propose une méthode de travail qui s’appuie sur la dynamique artistique afin de faciliter l'apprentissage du français.
Dessin, chant, théâtre, ateliers d’écriture… Des techniques artistiques très différentes et complémentaires sont proposées aussi bien pour faciliter la parole que pour se familiariser avec l’écrit. Prenant en compte le corps et ses émotions, l’implication artistique permet de favoriser l'échange et de mettre en valeur l’expression de chacun.

La démarche utilisée repose sur l’observation participative influencée par l’anthropologie moderne. C'est-à-dire que l’artiste observe et apprend tout en jouant avec le participant. Elle a comme objectif de lier des techniques artistiques ludiques à l’apprentissage du langage. Celui va s’élaborer dans un espace à construire, par l’expression du corps en vue d’une parole en devenir et par son épanouissement au sein d’une expérience commune.

C’est en cela qu’elle participe à la transmission des règles citoyennes, du vivre ensemble et de l’acceptation des différences.

La dynamique artistique met en valeur plusieurs phases de développement nécessaire à tout apprentissage. L'expression de la personne qui passe par la parole et le corps, le lien social qui est facilité par la communication, le plaisir du jeu qui favorise l'enseignement ou la pédagogie par un phénomène que les neurologues ont nommé boucle de rétroaction (neurofeedback).

D'autre part, la possibilité de produire une œuvre commune par un effort partagé accroît la dynamique d’apprentissage.

L'originalité de cette démarche repose essentiellement sur le jeu. En effet, une approche ludique utilise le registre de la sensorialité, des sentiments, des perceptions, sur lequel s'élabore la nécessité de parler. L’utilisation des jeux, accessible à tous, développe la confiance en soi et structure le groupe vers un projet commun.

Parmi les différents ateliers dispensés, celui de l’Histoire d’un castelet propose par la narration de dessiner une histoire. À l'aide de différentes sortes de papier, de crayons, craie-pastel, fusain, pinceaux…, les participants observe et dessine un tableau, une scène de rue. Il regarde et analyse ensemble le même sujet. Ils font ensuite chacun le choix de leur matériel, réalise leurs scènes, et les compare aux autres. L’exercice se poursuit par l’expression de mots-clefs, l’écriture de haïku atour des tableaux. La consigne pour les apprenants est alors d’aller à l'essentiel; d’ordonner ces mots, ces concepts, soit par ordre alphabétique, soit par ordre d'importance. Les apprenants découpent des personnages en papier et les agencent pour en faire leur histoire. C’est à l’aide d’une boîte, qui simule un castelet que se joue la scène. C’est aussi l’occasion d’aborder avec les apprenants na notion d’échelle en comparant la maquette de la scène à l’espace réelle.

Active et efficace, la méthode employée est de nature à faciliter la réussite vers une meilleure intégration et permet d’ouvrir les participants à une culture générale, les rendant ainsi aptes à engager plus facilement une relation et à communiquer de manière maîtrisée.

Le travail débouche sur une production sous une forme appropriée avec ou sans public.

Cette approche de la pratique artistique permettra de gérer son émotion, de construire une gestuelle et un discours raisonnés dans une situation d’échange. C’est un élément essentiel à l’envie de communiquer et donc à l’apprentissage d’une langue.

Si les membres de l’association se sont investis en faveur des publics migrants ce n’est pas seulement car il est un sujet d’actualité auquel il faut répondre : le migrant est par nature l’essence de l’homme, c’est-à-dire qu’il cherche à vivre avec son environnement qui peut devenir du jour au lendemain hostile. Cela nous concerne tous.

Login (0)

Want to write a blog post ?

Don't hesitate to do so! Click the link below and start posting a new article!

Neueste Diskussionen

EPALE 2021 Schwerpunktthemen. Fangen wir an!

Das vor uns liegende Jahr wird wahrscheinlich wieder sehr intensiv, und daher laden wir Sie ein, es mit Ihren Beiträgen und Ihrer Expertise zu bereichern. Beginnen Sie doch einfach, indem Sie an unserer Online-Diskussion teilnehmen. The Online-Diskussion findet am Dienstag, dem 09. März 2021 zwischen 10.00 und 16.00 Uhr statt. The schriftliche Diskussion wird mit einem vorgeschalteten Livestream eröffnet, der die Themenschwerpunkte für 2021 vorstellt. Die Hosts sind Gina Ebner und Aleksandra Kozyra von EAEA im Namen der EPALE Redaktion. 

Zusätzlich

EPALE Diskussion: Vermittlung von Grundkompetenzen

Grundkompetenzen sind transversal. Sie sind nicht nur relevant für die Bildungspolitik,  sondern auch für Beschäftigungs-, Gesundheits-, Sozial- und Umweltpolitiken. Der Aufbau schlüssiger Politikmaßnahmen, die Menschen mit Grundbildungsbedürfnissen unterstützen, ist notwenig, um die Gesellschaft resilienter und inklusiver zu gestalten. Nehmen Sie an der Online-Diskussion teil, die am 16. und 17. September jeweils zwischen 10.00 und 16.00 Uhr auf dieser Seite stattfindet. Die Diskussion wird von den EPALE Thematischen Koordinatoren für Grundkompetenzen, EBSN, moderiert. 

Zusätzlich

EPALE Diskussion: Die Zukunft der Erwachsenenbildung

Am Mittwoch, dem 8. Juli 2020, lädt EPALE von 10.00 - 16.00 Uhr zu einer Online Diskussion zur Zukunft der Erwachsenenbildung ein. Wir wollen über die Zukunft des Bildungssektors Erwachsenenbildung sowie die neuen Chancen und Herausforderungen diskutieren. Gina Ebner, EPALE-Expertin und Generalsekretärin der EAEA, moderiert die Diskussion.

Zusätzlich