chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Internetplatform for voksenuddannelsesområdet i Europa

 
 

Blog

L’apprentissage intergénérationnel : apprendre ensemble et sur un pied d’égalité

19/10/2017
- EPALE Österreich
Sprog: FR
Document available also in: DE EN IT SL

/nl/file/2kennunggipjpg2_kennung_gip.jpg

Generationen in Partnerschaft

La proportion de personnes âgées dans notre société augmente en raison de l’augmentation de l’espérance de vie. L’éducation a de multiples effets sur la qualité de vie des seniors. Cette constatation ouvre de nouvelles perspectives pour l’éducation des adultes mais pose également de nouveaux défis.

Le chercheur en gérontologie autrichien Anton Amann estime que l’éducation a de multiples effets sur la qualité de vie des seniors. L’apprentissage et l’éducation sont plus qu’un simple divertissement ou passe-temps à un âge avancé. On rapporte que quand les personnes âgées suivent une formation, cela améliore leur santé mentale et physique, leur intégration sociale et leur implication dans la société. Selon A. Amann, l’apprentissage à un âge avancé améliore l’image de la vieillesse et la manière dont les personnes âgées anticipent et font face aux événements critiques de la vie, et cela a également un impact positif sur leur engagement civique. L’expert en éducation Dagmar Heidecker affirme que l’apprentissage est nécessaire pour trouver son chemin dans le monde et lui donner une direction. La non-participation à la vie en société peut rapidement mener à l’exclusion sociale, si, par exemple, vous n’êtes pas capable de vous servir d’un téléphone mobile ou d’Internet.

Les changements démographiques modifient le visage de l’éducation des adultes.

L’évolution démographique est un défi majeur pour l’UE. Selon Statistics Austria (Statistik Austria), si la tendance actuelle se poursuit, la population de l’Autriche va passer la barre des 9 millions pour la première fois en 2030, ce qui signifie qu’elle aura augmenté à un rythme beaucoup plus rapide que prévu précédemment.  L’augmentation de l’espérance de vie signifie que, dès 2020, il y aura plus de personnes âgées de plus de 65 ans que de personnes de moins de 20 ans.

L’augmentation connexe des seniors « actifs » pourrait également avoir un impact sur le contenu et les objectifs de l’éducation des adultes pour ce groupe cible, ainsi que sur les méthodes utilisées. Cela crée de nouvelles opportunités mais pose aussi de nouveaux défis.

La Stratégie d’apprentissage tout au long de la vie en Autriche (LLL :2020 Strategie) présente des mesures ciblées pour la période de la retraite. On y trouve, entre autres, l’augmentation de la participation des retraités aux programmes d’éducation pour adultes, de l’information et des conseils, un dispositif éducatif local accessible à tous, ainsi que, plus particulièrement, des projets intergénérationnels et des formations sur les TIC. Une approche d’apprentissage intergénérationnel, comme celle qui est actuellement mise en œuvre dans des maisons intergénérationnelles dans toute l’UE, peut favoriser la construction de ponts entre les différentes générations. 

Pourquoi avons-nous besoin d’apprentissage intergénérationnel ?

L’apprentissage intergénérationnel réduit l’isolement des jeunes et des personnes âgées, isolement qui n’était pas aussi important quand les familles élargies vivaient sous le même toit. Quand les différentes générations apprennent à se connaître mutuellement, cela permet de briser les stéréotypes et les préjugés. Cela signifie que de nouveaux modèles de résolution des problèmes peuvent être développés et adoptés ; cela favorise l’innovation. Toutes ces interactions permettent de maintenir le capital social dans nos sociétés vieillissantes.

La communication est essentielle pour pouvoir apprendre les uns des autres. Cela implique d’apprendre à se connaitre, de se comprendre et de s’accepter mutuellement. Des opportunités doivent être créées pour que les différentes générations se rencontrent et échangent de manière formelle ou informelle. L’interaction entre les différentes générations ne devrait pas être source de conflit mais plutôt permettre une plus grande cohésion et favoriser les apprentissages mutuels et la solidarité. D’ailleurs, des entreprises commencent déjà à tirer parti de la diversité des âges parce qu’elles ont réalisé que des équipes constituées de personnes de tous âges favorisent un apprentissage mutuel et une plus grande productivité. Cela nécessite une meilleure prise de conscience du phénomène et une adaptation des conditions de travail à l’âge des employés mais aussi la mise en œuvre d’un large éventail de dispositifs éducatifs accessibles à tous.

Le projet « Points pour l’Action » à Graz

Le projet de la ville de Graz « Points pour l’Action » est un exemple de ce type d’approche accessible à tous les âges. Dans ce projet, la ville de Graz, en collaboration avec l’institution autrichienne de services pour les jeunes Logo Jugendmanagement et l’organisation caritative Caritas Jugendliche, encourage l’interaction entre générations par des activités de loisir. Le projet donne l’opportunité aux jeunes d’entrer en contact avec des personnes âgées, permettant à celles-ci de contribuer par leur temps et leurs compétences à la société, d’en recueillir des bénéfices pour leur propre vie, et de recevoir en retour des crédits pour des activités de loisir. Les jeunes possèdent également des compétences nombreuses et variées qu’ils peuvent mettre au service de la société. Ils rendent service à la communauté et cela leur permet de donner du sens à leur vie, de renforcer leurs propres capacités et de prendre confiance en eux. Pour ce faire, il est important de prendre en compte les besoins des personnes âgées et d’organiser leurs interactions avec les jeunes autour de ces besoins.

Informations complémentaires :



Traduction : EPALE France

Texte/Auteur de l’article original en Allemand: Christine Bärnthaler / CONEDU

Rédaction/Relecture de l’article original en Allemand Karin / CONEDU

 

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn
  • IRIPS Corses billede

    Le vieillissement de la population, la difficulté d’obtenir un premier emploi et le taux record de chômage des jeunes représentent des sujets de préoccupations majeurs pour les États membres de l’Union européenne, que ce soit d’un point de vue social ou économique.

    Dans ce contexte, le projet Erasmus+ partenariats stratégiques pour l’éducation des adultes "VASIE" -Vieillissement Actif et Solidarité Intergénérationnelle en Europe-  avait pour objectifs de (i) favoriser le rôle actif des seniors dans la société leur permettant ainsi de maintenir un bien-être physique, mental et social ; (ii) permettre une coopération et des échanges entre jeunes et aînés favorisant le développement, l’acquisition et la valorisation de compétences transférables en situation professionnelle ou dans le monde associatif.

    Ainsi, 7 organismes œuvrant dans le domaine de la formation, de l'animation, de l'orientation et du conseil, issus de 7 pays européens, ont collaboré pendant 2 ans (2015 -2017) afin de développer un dispositif d’apprentissage et d’échanges pouvant être utilisé partout en Europe par des organismes travaillant avec ces publics dans le cadre du développement des compétences sociales.

    Pour ce faire, les partenaires ont d’abord mené une recherche sur les besoins des publics cibles. Cette recherche a abouti sur la production du cahier des charges du dispositif d’apprentissage. Sur cette base, les partenaires ont ensuite développé, avec l’aide des jeunes et des seniors, des contenus.  La modélisation et l’expérimentation du dispositif d’apprentissage a porté sur 3 groupes de compétences : (i) adaptation à l’environnement ; (ii) communication &Technologies de l'Information et de la Communication ; (iii) réassurance. Le dispositif d’apprentissage a pris la forme de 3 Sessions Intergénérationnelles Collectives (SIC).

     

    Au total 519 jeunes et seniors, répartis sur 7 pays européens, ont testé et évalué le dispositif d’apprentissage VASIE. Une fois le dispositif validé, les partenaires ont finalisé le kit pédagogique VASIE constitué d’un guide de prise en mains, d’un guide du formateur, de questionnaires d’évaluation, d’un livret de compétences sociales traitées et d’une attestation de présence.

    Le kit VASIE est téléchargeable gratuitement sur le site Internet du projet dans les 6 langues du partenariat et en anglais (http://vasie.eu/fr/). Une communauté virtuelle des utilisateurs a été créée et permet à chacun de partager son expérience VASIE (https://www.facebook.com/Active-Ageing-and-Intergenerational-Solidarity-in-EuropeVASIE-Project-1608834419445507/).  

  • Elena Galifianakis billede

    EPALE's two-day online discussion (23-24 October) on intergenerational learning has started! Join moderator Graciela Sbertoli (EBSN Secretary General) and share your views online!

    http://bit.ly/2l8xz6T

    Feel free to follow the discussion on Twitter using #epale2017.

  • Elena Galifianakis billede

    EPALE's two-day online discussion (23-24 October) on intergenerational learning has started! Join moderator Graciela Sbertoli (EBSN Secretary General) and share your views online!

    http://bit.ly/2l8xz6T

    Feel free to follow the discussion on Twitter using #epale2017.

  • Elena Galifianakis billede

    EPALE's two-day online discussion (23-24 October) on intergenerational learning has started! Join moderator Graciela Sbertoli (EBSN Secretary General) and share your views online!

    http://bit.ly/2l8xz6T

    Feel free to follow the discussion on Twitter using #epale2017.