chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Elektronická platforma pro vzdělávání dospělých v Evropě

 
 

Diskuse

Etre formateur-formatrice aujourd'hui en Europe

03/11/2015
od Hélène Paumier

 

"Etre formateur-formatrice aujourd'hui en Europe"

Dans un monde en perpétuel mouvement où le développement des compétences est nécessaire, la formation est de plus en plus sollicitée. Elle offre aussi de nouvelles formes d'apprentissage. De fait, le métier de formateur est hétérogène. Il évolue et se modifie selon les pays et les contextes.

Nous souhaitons ouvrir une discussion sur les formateurs-formatrices, leur métier, leurs réalités dans différents pays européens et leur perception des évolutions. Nous voulons aussi dégager, au delà des différences, ce qui caractérise ce métier c'est à dire ce qui peut apparaître comme "générique" du métier de formateur.

Pour ouvrir cette discussion, nous proposons le questionnement suivant :

Quelle est votre expérience de formateur-formatrice et quelle est la perception des évolutions dans votre pays ?

Quelles sont les conditions favorables pour exercer votre métier ?

Pour vous, qu'est ce qu'être "un bon formateur" ?

Et une question plus ouverte sur l'Europe :

Comment renforcer la dimension européenne du métier de formateur – formatrice ?

Selon le nombre et la nature des échanges, cette discussion pourra donner lieu à une analyse synthétique.

Par Thierry Ardouin, professeur des Universités en Sciences de l'éducation à l' Université de Rouen - France. Ses travaux portent sur les questions de la professionnalisation, des compétences, des identités, de l’ingénierie et du conseil en formation. Il a publié de nombreux ouvrages, articles et coordonné des numéros de revues dans le champ de la formation des adultes et de l'intervention. Il intervient auprès d’organisations, d’entreprises ou d’institutions pour des missions d’études, audit ou ingénierie en France ou à l’étranger.

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn
Refresh comments Enable auto refresh

Zobrazuje se 1 - 5 ze 5
Obrázek uživatele Martine KAISSERLIAN

Les métiers de la danse nécessitent une formation tout au long de la vie, par une reconsidération de la culture et de la création dans le monde, mais aussi dans l'enseignement que ce soit en milieu scolaire ou en écoles spécialisées. De plus en plus, la formation des professeurs doit comporter cette double dimension à la fois culturelle et sociale, tout en privilégiant un regard en constante adaptation par rapport aux groupes en présence. Cette adéquation  est différente selon les pays d'Europe: un enseignement plus ou moins libéral ou étriqué ou conforme à des règles de fonctionnement ou à des programmes mis en place. Notre responsabilité de formateur doit intégrer certains éléments fondamentaux: une grande culture, une spécialisation dans le domaine de formation, un excellent ciblage de la population concernée, une expérience confirmée permettant le développement des compétences adapté au milieu et aux groupes en présence. C'est cette maitrise du sujet doublée d'une faculté d'adaptation toute en finesse, qui fera apprécier un bon formateur en Europe, face à un métier en mouvement. L'enseignement de la danse est très vaste, de la sensibilisation des jeunes enfants de 4 ans aux futurs professionnels; les qualifications sont à des niveaux différents, mais la pédagogie et la culture restent des points communs. Ce sont ces domaines qu'il faudra creuser pour développer des repères cohérents et remplis de sens, le sens de l'art.

Depuis des années, j'enseigne et je donne des programmes de formation en Europe, , ce qui me stimule avant tout, est la diversité des milieux et des attentes. Le point principal: ne pas juger, observer, et savoir apporter ce qui manque et répondre à la demande. On ne peut arriver avec des cours pré-établis, c'est notre expérience qui joue, ceci dès les premiers moments de dialogue avec le groupe. Plus le programme est court, plus il faudra être efficace, plus le programme est long plus nous entrerons dans le développement et le détail. Il y a une décision immédiate à laquelle je suis confrontée à chaque fois, pour réunir le groupe et le guider vers une évolution; donc, la première approche est fondamentale.

Plus le contexte est défini en amont, plus ce sera facile, mais n'oublions pas qu'il faut savoir s'exprimer au moins en 2 ou 3 langues en Europe, car la justesse de la communication est un élément primordial. Que ce soit la formation des danseurs, la formation des professeurs de danse, la formation des maîtres pour intégrer la danse en milieu scolaire parmi les autres matières, ..... nous sommes confrontés à des milieux et des personnes qui sont en attente d'évolution, de découverte, de partage, d'enrichissement personnel! Une lourde charge ......

Obrázek uživatele Thierry Ardouin

A bientôtMerci pour ces premiers échanges et témoignages. N'hésitez pas à présenter des exemples de situations et des éléments conrrespondant à vos "bonnes pratiques". Plus il y aura de contributions, plus nous tenterons une sythèse. A bientôt

 

Obrázek uživatele David AUDUREAU

Formateur en institut de formation en soins infirmiers depuis 2006, je constate en effet une évolution du métier à plusieurs niveaux.

En terme de rapport au savoir, nous n'attendons plus de nous une expertise soignante correspondant à notre expérience professionnelle, mais davantage d'être médiateur entre les experts d'un côté, qui délivrent un enseignement et les novices, c'est à dire, les étudiants entrant en formation.

L'accompagnement personnalisé prend de plus en plus de place car nous devons faire face à des groupes d'apprenants très hétérogènes, qui ont de plus en plus souvent des expériences professionnelles antérieures parfois très éloignées de la fonction soignante. Cet accompagnement a également changé de nature au fil des jeunes générations d'aujourd'hui qui sont très sensibles au climat affectif au sein de la relation pédagogique. Le manque de confiance en soi semble être un trait récurrent chez de nombreux étudiants qui en plus de devoir acquérir une maturité professionnelle, ont souvent à gagner en maturité personnelle. La distinction entre l'intime et le personnel n'est qu'un exemple des apprentissages qu'ils doivent faire durant le temps de la formation.

Cela nous amène à développer des compétences qui relèvent de la pédagogie, plus transversales à l'ensemble des métiers de la formation, en termes de diagnostic pédagogique, d'analyse de pratiques, de parcours professionnalisant individualisé, de méthodologie de travail, de régulation de groupe et d'utilisation de TICE pour ne citer que ces exemples.

Le formateur s'adapte donc à un environnement de travail contraint qui ne facilite pas toujours l'alternance intégrative, à des apprenants qui ont certes un accès facilité au savoir mais qui paradoxalement sont assez démunis pour les traiter, à la construction complexe des compétences, à des programmes de formations universitarisés qui reposent la question de la construction de l'identité professionnelle.

Le formateur est donc un passeur entre 2 rives qui peuvent parfois être très éloignées, la réalité de la personne en situation d'apprentissage et une réalité professionnelle mouvante et complexe.

 

 

Obrázek uživatele Maggy Lamesch

 

Pour moi, formatrice en langues au Grand Duché le plus grand problème reste avant tout la rémunération, la reconnaissance du métier.

aucune carrière est prévue, si on n'a pas la chance de rentrer dans une institution de l'Etat, mais donne des cours près des communes ou asbl

on ne dispose pas de contrat, avec Caisse De Maladie ou pension.

Le tarif par heure est très bas,  et le statut d'indépendant nous met dans des situations précaires.

Il nous manque un statut de formateurs.

Et Merci d'avoir mis sur pieds ce site, une solution européenne serait formaidable.