chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Електронна платформа за учене на възрастни в Европа

 
 

Блог

Un objectif clair : Plus d’inclusion !

10/12/2019
от Julie Wietrich
Език: FR

Rencontre annuelle Participation 4.0 : le projet franco-allemand met en place des dispositifs d’accompagnement de travailleurs en situation d’handicap français  vers l’emploi en Allemagne. 

/fr/file/shutterstock1150070648jpg-0shutterstock_1150070648.jpg

 

Cela fait deux ans que les partenaires français et allemand travaillent main dans la main afin de permettre plus de mobilité et d’opportunités pour les personnes en situation de handicap sur le marché de travail transfrontalier. C’est lors de la rencontre annuelle de « Participation 4.0 : Travail inclusif sans frontière » que les porteurs de projet ont pu montrer l’avancée du projet et les résultats obtenus. Les objectifs pour 2020 ont aussi pu être exprimés. 

Une quarantaine de personnes ont participé à la rencontre annuelle du projet franco-allemand « Participation 4.0 : Travail inclusif sans frontières » qui se déroulait mardi 19 novembre 2019 à la Stadthalle de Kehl. L’entreprise sociale ASW+W gGmbH de l’association Lebenshilfe Offenbourg-Oberkirch e.V. et ses partenaires alsaciens Solivers et La Régie des Ecrivains ont lancé ce projet en 2017 dans le cadre du programme INTERREG,  cofinancé par l’Union Européenne. 

L’objectif principal du projet est de réussir à créer des dispositifs pour faciliter l’emploi transfrontalier des travailleurs handicapés. Les acteurs se sont donnés 3 ans pour atteindre cet objectif. Depuis 2017, un réseau important de partenaires français et allemands s’est développé. Le projet a donc commencé à jouer son rôle d’intermédiaire et présente déjà des résultats encourageants : trois personnes, dont deux en situation de handicap, ont ainsi trouvé un travail en Allemagne, par le biais du projet. Quatre autres demandeurs d’emploi en situation de handicap sont actuellement accompagnés dans leur recherche d’emploi Outre-Rhin par des Jobcoachs d’ASW+W. 

« L’expérience que nous accumulons grâce à ces cas individuels nous aide à mettre en place des dispositifs durables et à lever les freins qui peuvent être rencontrés. » explique la chargée du projet, Farahe Midani. « Pour chaque étape, nous travaillons avec les acteurs de façon ciblée pour aller toujours plus loin». 

Ainsi, une convention a pu être signée avec l’AGEFIPH (Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées) afin de faciliter la recherche d’emploi des personnes handicapées dans la zone transfrontalière. Les dispositifs mis en place dans le cadre du projet doivent évidemment continuer à fonctionner après la fin du projet – toujours avec notre ligne directrice : « Agir pour le handicap, c’est agir pour tous ».

« Nous voulons mobiliser le plus d’entreprises possible afin de permettre aux personnes en situation de handicap ou non de trouver un emploi. », déclare la chargée du projet. Dans ce sens, le projet développe par exemple des référentiels métiers franco-allemands qui peuvent être utilisés de part et d’autre du Rhin. Le projet s’appuie sur le système européen de crédits d’apprentissage pour l’enseignement et la formation professionnelle (ECVET) ainsi que sur les référentiels des chambres de commerce et d’industrie, d’artisanat« Mieux connaitre les besoins des branches nous permet d’adapter les qualifications. C’est pourquoi le contact et la coopération avec les entreprises nous semble si important. » Des référentiels métiers franco-allemands concernant le domaine de la production et de la logistique ont été créés dans le cadre du projet et seront testés dans la pratique. Des référentiels pour les métiers de peintre en bâtiment, d’agent de propreté et d’hygiène, d’assistant de vie aux familles sont actuellement développés. Un référentiel franco-allemand pour le métier d’électricien devrait suivre. 

Des partenaires associés, de part et d’autre du Rhin, soutiennent le projet. Du côté de l’Ortenau-Kreis, on peut mentionner les entreprises Algeco et Elektro Birk, l’AGBO (Arbeitsgemeinschaft Behindertenhilfe im Ortenaukreis e.V), le club d’affaire franco-allemand du Rhin supérieur CAFA-RSO, ,la Chambre de Commerce et d’Industrie IHK Südlicher Oberrhein et le Kommunale Arbeitsförderung Ortenaukreis Jobcenter. Du côté français, on compte le Conseil Départemental du Bas-Rhin, l’AGEFIPH, l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau, La Chambre de Commerce et d’Industrie de Strasbourg et du Bas-Rhin, CAP Emploi, l’entreprise d’insertion SISTRA, Mobilex, B4com et Keeseek…


Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn